Rolex 24 At Daytona : victoire de l’Acura Wayne Taylor Racing
Retour

Rolex 24 At Daytona : victoire de l’Acura Wayne Taylor Racing

La 59e édition des Rolex 24 at Daytona a rendu son verdict. L’Acura DPi ARX-05 #10 de Wayne Taylor Racing s’est imposée au terme d’une course à suspense. Pierre Fillon, président de l’ACO officiait en tant que Grand Marshal de l’épreuve.

C’est dans les sept dernières minutes de course que la victoire de cette 59e édition des Rolex 24 At Daytona s’est jouée. Un ultime rebondissement a vu la Cadillac DPi #01 de Chip Ganassi Racing être victime d’une crevaison alors que son pilote Renger van der Zande était lancé à la poursuite de Filipe Albuquerque dans l’espoir de lui ravir la première place et ainsi s’adjuger la victoire. La manche d’ouverture de l’IMSA WeatherTech SportsCar Championship a donc été remportée par l’Acura DPi ARX-05 #10 pilotée par Ricky Taylor, Filipe Albuquerque, Alexander Rossi et Helio Castroneves. Albuquerque a franchi la ligne d’arrivée avec seulement 4,7 secondes d’avance sur la Cadillac DPi #48 d’Ally Cadillac Racing conduite par Kamui Kobayashi, champion du monde d’endurance FIA WEC 2019-2020 avec Toyota Gazoo Racing. La Mazda DPi #55 de Mazda Motorsports complète le podium. Wayne Taylor Racing rejoint Chip Ganassi Racing en tant que seules équipes à remporter trois victoires consécutives au classement général des Rolex 24 At Daytona.

Filipe Albuquerque, vainqueur de la catégorie LMP2 des 24 Heures du Mans 2020 avec United Autosports a déclaré : « Je regardais toujours dans les rétroviseurs. Renger était plus rapide que moi mais je pensais qu’il devait y avoir des problèmes de pneumatiques. Quand vous attaquez trop fort, quelque chose se produit. Je ne m’attendais pas à ce que cela se produise, évidemment ».

Dans la catégorie LMP2, Paul-Loup Chatin (pilote d’Idec Sport Racing aux 24 Heures du Mans) a mis la touche finale à la victoire de l’Oreca LMP2 07 #18 d’Era Motorsport. Le pilote français faisait équipe avec Dwight Merriman, Kyle Tiley et Ryan Dalziel et a franchi la ligne d’arrivée avec 19,5 secondes sur l’Oreca LMP2 07 #8 de Tower Motorsport. Sur cette voiture figurais Gabiel Aubry, Timothé Buret, Matthieu Vaxiviere et le canadien John Farano.
La Ligier JS P320 #74 de Riley Motorsports s’est imposée en catégorie LMP3.

La catégorie GTLM, classe équivalente au LMGTE Pro aux 24 Heures du Mans, a vu Corvette Racing réaliser un doubler. La Corvette C8.R #3 d’Antonio Garcia, Jordan Taylor et Nicky Catsburg s’est imposée devant la #4 de Tommy Milner, Nick Tandy et Alexander Sims. L’équipe américaine envisage de participer à la 89e édition des 24 Heures du Mans programmée les 12 et 13 juin prochains.

Retrouvez le classement provisoire des 24 Heures de Daytona 2021.

La prochaine manche de l’IMSA WeatherTech SportsCars Championship se déroulera du 17 au 20 mars à l’occasion des 12 Heures de Sebring.