Toyota : trois podiums au Mans
Retour

Toyota : trois podiums au Mans

 

Photo : Christian VIGNON - ACO/Nikon

La présentation le 24 janvier dernier du nouveau prototype TS 030 hybride offre l’occasion de revenir sur le parcours manceau de Toyota, qui a terminé à trois reprises à la deuxième place des 24 Heures.

La première venue d’un prototype Toyota aux 24 Heures du Mans remonte à 1985, avec deux châssis 85 C. L’un abandonne, l’autre termine 12e, avec au volant Kaoru Hoshino, Masanori Sekiya et Saturo Nakajima. Le second deviendra en 1995 le premier Japonais vainqueur en Sarthe, le troisième n’est autre que le père de Kazuki Nakajima, coéquipier de Nicolas Lapierre et Alexander Wurz sur la Toyota TS030 Hybrid en 2012.

En 1990, Toyota entre dans le top 10 des 24 Heures, avec la sixième place de Sekiya, associé à Hitoshi Ogawa et Geoff Lees. Deux ans plus tard, le constructeur japonais est l’adversaire principal des Peugeot 905, et s’offre son premier podium manceau : Masanori Sekiya est toujours là, et partage la deuxième place avec Kenny Acheson et Pierre-Henri Raphanel. Puis, c’est une nouvelle place de dauphin en 1994, grâce à Jeff Krosnoff, Eddie Irvine et Mauro Martini. C’est pour l’instant le dernier podium d’un prototype Toyota en Sarthe, avant de passer en catégorie GT, et de terminer à nouveau second des 24 Heures en 1999 avec la GT-One. Mais ceci est une autre histoire, à découvrir ICI.

Cliquez également sur les titres ci-après pour en savoir plus sur le retour de Toyota aux 24 Heures du Mans 2012 :
La présentation de la Toyota TS030
La Toyota TS030 en piste (vidéo)
La Toyota TS030 en caméra embarquée

La 80e édition des 24 Heures du Mans aura lieu les 16 et 17 juin 2012. Cliquez ICI pour les informations billetterie, et ICI pour en savoir plus sur l'agenda de la semaine des 24 Heures.
Découvrez ICI la liste des engagés des 24 Heures du Mans 2012 et du Championnat du Monde d'Endurance de la FIA.

Jean-Philippe Doret

Photo : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 17 JUIN 1990, COURSE. Une sixième place attend l'équipage de la Toyota n°36.