24 Heures du Mans 1932 – Alfa Romeo, le trèfle aux quatre victoires
Retour

24 Heures du Mans 1932 – Alfa Romeo, le trèfle aux quatre victoires

De 1932 à 2012, les 24 Heures du Mans n’ont pas manqué de succès, exploits et autres premières qui ont nourri sa légende. En attendant les 11 et 12 juin 2022, voici une rétrospective des « 24 Heures du Mans par 2 », qui commence donc en 1932.

Après Bentley de 1927 à 1930, un autre cycle dominateur est en cours pour cette dixième édition des 24 Heures du Mans, avec la deuxième des quatre victoires consécutives d’Alfa Romeo. Ces 24 Heures du Mans ont également été le théâtre de l’un des premiers grands exploits du sport automobile au féminin.

Dates

18 et 19 juin 1932 (dixième édition)

Distance parcourue par les vainqueurs : 218 tours soit 2 954,088 kilomètres (123,084 km/h de moyenne)

Les vainqueurs…

Les premières 24 Heures du Mans de Luigi Chinetti s’achèvent sur une victoire. Il s’impose à nouveau en 1934, toujours sur Alfa Romeo (cette fois avec Philippe Etancelin), puis offre à Ferrari sa première victoire en 1949. Il est le seul pilote vainqueur dans la Sarthe avant et après la Seconde Guerre mondiale. Il compte une quatrième victoire en tant que propriétaire d’écurie, avec la Ferrari de l’Américain Masten Gregory et de l’Autrichien Jochen Rindt en 1965. Quant à Raymond Sommer, il dispute en 1932 ses deuxièmes 24 Heures, après un abandon sur Chrysler l’année précédente. Il reste fidèle à Alfa Romeo jusqu’en 1939 et prend le départ de ses dernières 24 Heures en 1950 sur Ferrari. En neuf participations, il ne termine la course qu’à deux reprises… mais en vainqueur, en 1932 et 1933.

… Et autres histoires du top 10

L’autre grande performance marquante est celle d’Odette Siko : au volant de sa propre Alfa Romeo, elle termine quatrième en compagnie de Louis Chavarel. C’est encore aujourd’hui le meilleur résultat au général d’une femme pilote aux 24 Heures du Mans, qui fait d’Odette Siko l’une des grandes pionnières du sport automobile au féminin. Elle complète le triomphe de la marque au trèfle : outre sa quatrième place et la victoire de Chinetti/Sommer, l’autre 8C de Franco Cortese et Giovanni Battista Guidotti assure le doublé en terminant deuxième.

Un autre pionnier figure dans le top 10 : neuvième du général en compagnie de Roger Labric, Yves Giraud-Cabantous sera le 13 mai 1950 l’un des quatre pilotes français au départ du Grand Prix inaugural du Championnat du monde de Formule 1, disputé à Silverstone (Grande-Bretagne) le 13 mai 1950. Il termine quatrième sur Talbot-Lago.

Le sport automobile en 1932

Egalement sur Alfa Romeo, l’Italien Tazio Nuvolari remporte la quatrième édition du Grand Prix de Monaco, créé en 1929. En 1933, pour son unique participation mancelle, il remporte les 24 Heures associé à Raymond Sommer, dont c’est la deuxième victoire consécutive. Tazio Nuvolari devient ainsi le premier pilote à inscrire Le Mans et Monaco à son palmarès.

C’est également arrivé en 1932…

Un autre grand exploit au féminin – L’Américaine Amelia Earhart est la première aviatrice à réussir en solitaire la traversée de l’Atlantique Nord.

Un concerto pas comme les autres – Amputé du bras droit pendant la Première Guerre mondiale, le pianiste Paul Wittgenstein crée le 5 janvier le Concerto pour la main gauche, composé pour lui par Maurice Ravel.

Des anneaux olympiques aux plateaux de cinéma – Quintuple médaillé d’or olympique de natation, Johnny Weissmuller incarne pour la première fois le personnage de Tarzan au cinéma.

Quelques personnalités nées en 1932 – L’écrivain Umberto Eco (5 janvier), les compositeurs John Williams (8 février) et Michel Legrand (24 février), la comédienne Elizabeth Taylor (27 février), le pianiste Glenn Gould (25 septembre), ainsi que l’ancien Président de la République française Jacques Chirac (28 novembre).

 

PHOTO (D.R. / ARCHIVES ACO) : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS, 19 JUIN 1932 - Quatre-vingt dix ans après la quatrième place d'Odette Siko (ici au volant) et de son Alfa Romeo, les 24 Heures du Mans sont devenues ces dernières années l'un des grands rendez-vous internationaux du sport automobile au féminin.