Retour

24 Heures du Mans – José Maria López (Toyota) : « Gagner, comme on le mérite »

José Maria López, pilote de la Toyota TS050 #7 de Toyota Gazoo Racing, aborde cette 88e édition des 24 Heures du Mans plus combatif que jamais. Le pilote argentin espère enfin décrocher sa première victoire sur la classique mancelle.

À quelques jours de la course, quel est votre état d’esprit ?

« L’attente est longue ! Et plus longue cette année qu’en temps normal parce que cela fait plus d’un an que la dernière édition a eu lieu. Normalement, nous travaillons toujours en vue de 24 Heures. Nous participons à un championnat du monde, mais Le Mans, c’est autre chose. Tout le monde veut gagner et la préparation est longue. Cela génère une certaine anxiété. Mais maintenant nous sommes là et heureux d’y être. Nous sommes prêts et il me tarde d’être dans la voiture. Encore quelques jours, mais ça va être super. »

Avez-vous un sentiment de revanche par rapport à l’an passé ?

« Oui. Je ne sais pas si c’est une question de revanche mais bien sûr tout le monde veut gagner cette course et nous sommes passés tout près, surtout l’année dernière. Mais il y a des gens qui ont essayé vingt fois sans jamais réussir à gagner. Cela donne une idée de la difficulté des 24 Heures du Mans. Quels que soient les adversaires ou les coéquipiers qu’on a, c’est toujours dur et on apprend à respecter la course. Bien sûr, cette année, j’espère que tout va bien « se goupiller » et qu’on gagnera comme on le mérite. »

Votre principal adversaire sera la Toyota #8. Que vous évoque le fait d’affronter des pilotes de la même équipe ?

« C’est dur, évidemment. On court les uns contre les autres depuis le début de cette TS050 donc nous savons qu’ils vont être très difficiles à battre. Ils vont se donner beaucoup de mal, et nous aussi. En respectant les limites, bien sûr, en nous respectant mutuellement et en sachant que nous courons pour la même équipe et que la priorité est toujours de faire passer l’équipe en premier. »

PHOTO 1/2

Toyota Gazoo Racing vous laisse réellement libre de combattre ?

« Oui, oui, nous sommes libres de courir, comme je vous l’ai dit, mais toujours en nous respectant. Le pire serait de nous engager dans une lutte qui provoque un problème nous empêchant de faire notre meilleure performance pour l’équipe. Donc nous pouvons courir mais nous devons garder à l’esprit que nous courons contre nos coéquipiers. »

Alpine a annoncé son engagement dans la catégorie reine l’an prochain. Comment accueillez-vous cette annonce ?

« Par les temps qui courent, l’arrivée de quelqu’un d’autre est toujours une bonne nouvelle. On est toujours ravi d’apprendre qu’il va y avoir des nouveaux venus, plus de voitures, plus d’emplois et plus de places de pilotes aussi. C’est une très bonne nouvelle et j’espère qu’il y en aura d’autres. »

PHOTO : José Maria López lors du tour de reconnaissance du circuit des 24 Heures du Mans. 

Lire aussi : 24 Heures du Mans - Sébastien Buemi (Toyota) : "La gestion des pneus fera la différence".