24 Heures du Mans – Nicolas Jamin (Panis Racing) : « Nous avons montré de grandes choses »
Retour

24 Heures du Mans – Nicolas Jamin (Panis Racing) : « Nous avons montré de grandes choses »

Nicolas Jamin, pilote de l’Oreca 07-Gibson #31 de Panis Racing revient sur la troisième place de l’équipe française dans la catégorie LMP2 des 24 Heures du Mans. Il évoque également ses ambitions à plus long terme en endurance.

Monter sur le podium de la catégorie LMP2 des 24 Heures du Mans, ça procure quelles sensations ?

« Ce sont des sensations exceptionnelles. L’équipe et moi en rêvions depuis longtemps. Nous sommes une petite structure familiale, 100% française, il y avait donc une belle histoire à raconter. Je regarde les 24 Heures du Mans depuis que je suis tout petit, j’y ai assisté en tant que spectateur. Monter sur le podium dès ma deuxième participation c’est incroyable. J’ai eu du mal à réaliser sur le moment. C’est dommage de ne pas avoir pu partager ça avec les fans. Ça me donne envie de me battre de nouveau pour remonter dessus. »

Ce podium vous permet-il de revoir vos ambitions à la hausse pour les prochaines courses ?

« Ce podium est la preuve de la qualité de l’équipe et des pilotes. Depuis le début de la saison, nous avons toujours été performants mais nous avons eu de la malchance avec un abandon lors de la première manche au Castellet alors que nous étions deuxièmes du classement général. Nous pouvons nous battre pour le podium sur chaque course. De ce fait, ce résultat confirme notre bonne lancée. Il reste deux courses à disputer et nous allons donner le maximum pour obtenir les meilleurs résultats possibles et j’espère une victoire. »

Il s’agissait de votre deuxième participation aux 24 Heures du Mans. Qu’avez-vous appris l’an passé que vous avez pu appliquer cette année ?

« L’an passé, j’ai eu la chance de participer à la course avec deux pilotes d’expériences : Pierre Ragues et Romain Dumas. J’avais beaucoup appris d’eux. On m’avait lancé dans le grand bain en me faisant participer aux qualifications, au départ et en pilotant une majorité de la nuit. J’avais pris énormément d’expérience notamment dans le trafic. J’étais arrivé au circuit avec beaucoup d’inconnus. Cette année, je savais à quoi m’attendre et j’ai pu réaliser de bonnes performances. »

"Mon ambition c’est de gagner les 24 Heures du Mans au classement général"
Nicolas Jamin, Panis Racing

Comment décririez-vous l’ambiance qui règne au sein de Panis Racing ?

« C’est vraiment un team familial. Les mécaniciens sont présents au sein de l’équipe depuis de nombreuses années. Nous étions sûrement une des plus petites du plateau en termes d’effectif. Malgré ça, nous avons montré de grandes choses. Nous avons réalisé une course sans pépins. La voiture avait été bichonnée et préparée à la perfection. Il y a une vraie passion du sport automobile au sein de l’équipe. »

Comment abordez-vous les deux dernières manches de l’ELMS ?

« Nous pouvons encore rêver du podium du championnat. C’est ce que nous allons viser. Ça va nous demander deux très bons résultats à Monza et Portimao. Notre objectif c’est de finir dans le top trois lors de ces deux manches pour figurer le plus haut possible à la fin de la saison. Ce serait un bel accomplissement pour l’équipe. »

Quelles sont vos ambitions à plus long terme en endurance ?

« Mon ambition c’est de gagner les 24 Heures du Mans au classement général et de représenter un constructeur officiellement. Beaucoup de marques s’intéressent à l’endurance grâce à la nouvelle catégorie Hypercar (catégorie reine des 24 Heures du Mans et du FIA WEC à partir de 2021, ndlr). Le rêve ultime serait de réussir à intégrer l’équipe Peugeot Sport qui va s’engager dans la discipline en 2022. »

Lire aussi : ELMS - 34 voitures pour les 4 Heures de Monza.