24 Heures du Mans – Présentation de la catégorie LMP2
Retour

24 Heures du Mans – Présentation de la catégorie LMP2

Cinq catégories disputeront la 89e édition des 24 Heures du Mans, soit autant de courses dans la course. Avec 25 voitures (23 Oreca 07-Gibson et deux Ligier JS P217-Gibson) la catégorie LMP2 est la plus fournie du plateau. Elle compte des équipes de haut niveau et des pilotes de tout premier plan.

RICHARD MILLE RACING TEAM

#1 – Oreca 07-Gibson – Tatiana Calderon (COL) – Sophia Floersch (DEU) – Beitske Visser (NLD)

Après une première campagne réussie en European Le Mans Series (10e du classement final du championnat) et une performance remarquable lors des 24 Heures du Mans (9e de la catégorie LMP2), le trio 100% féminin de la manufacture horlogère est de retour aux 24 Heures du Mans et s’attaque désormais au FIA WEC. L’Oreca 07-Gibson #1 sera de nouveau pilotée par Beitske Visser, Sophia Flörsch et Tatiana Calderón, trois pilotes formées à l’école de la monoplace. Comme en 2020, l’écurie Signatech de Philippe Sinault, assurera le support technique de cette voiture.

IDEC SPORT

#17 – Oreca 07-Gibson – Dwight Merriman (USA) – Kyle Tilley (GBR) – Ryan Dalziel (GBR) – Pro/Am
#48 – Oreca 07-Gibson – Paul Lafargue (FRA) – Paul-Loup Chatin (FRA) – Patrick Pilet (FRA)

C’est une cinquième participation qui se profile pour l’équipe française qui engage deux Oreca 07-Gibson. Ces deux prototypes sont inscrits à l’année en European Le Mans Series. IDEC SPORT a déjà démontré sa rapidité aux 24 Heures du Mans en réalisant notamment la pole position de la catégorie LMP2 en 2018. « Avec ce que nous avons déjà montré sur cette épreuve, et encore une fois l’an dernier avec une remontée sur les 24 Heures de course, on va chercher à gravir encore un échelon. Mais il faut garder en tête que c’est Le Mans. On sait que tout peut se jouer ou basculer sur de simples détails. Une chose est sûre, on appréciera chaque moment comme il se doit et on procédera comme on a l’habitude de le faire, en gardant cette ambiance si spéciale qui règne au sein de l’écurie », confie Patrice Lafargue, patron de l’écurie IDEC SPORT. À noter que la #17 est engagée en partenariat avec la formation américaine Era Motorsport.

HIGH CLASS RACING

#20 – Oreca 07-Gibson – Dennis Andersen (DNK) – Ricky Taylor (USA) – Marco Sørensen (DNK) – Pro/Am
#49 – Oreca 07-Gibson – Anders Fjordbach (DNK) – Jan Magnussen (DNK) – Kevin Magnussen (DNK)

Cette équipe danoise aborde sa deuxième participation aux 24 Heures du Mans. Pour l’occasion, elle engagera deux Oreca 07-Gibson. Sur la #49, on retrouve l’ancien pilote de Formula 1, Kevin Magnussen qui fera équipe avec son père Jan (quadruple vainqueur en catégorie GT et 22 participations) et Anders Fjordbach. « Le Mans est la plus grande course du monde, et je ne peux pas imaginer une expérience plus grosse que de participer à cette épreuve avec mon père. Ce sera la première course que nous disputerons ensemble, et en même temps ce seront mes débuts au Mans. Notre objectif a été de constituer une équipe capable de gagner, et je pense que nous y sommes parvenus », explique Kevin Magnussen. L’an passé, High Class Racing fut contraint à l’abandon à la suite d’un problème de boîte de vitesse. Cette année, l’équipe danoise participe au Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC avec une Oreca 07-Gibson confiée à Jan Magnussen, Anders Fjordbach et Dennis Andersen.

DRAGONSPEED USA

#21 – Oreca 07-Gibson – Henrik Hedman (SWE) – Juan Pablo Montoya (COL) – Ben Hanley (GBR) – Pro/Am

Basée à Indianapolis, cette formation américaine compte quatre participations aux 24 Heures du Mans. Son meilleur résultat est une cinquième place en catégorie LMP2 acquise en 2018. Sur cette voiture, on trouve notamment Juan Pablo Montoya, ancien vainqueur du Grand Prix de Monaco en F1 et des 500 Miles d’Indianapolis en IndyCar. Rappelons que cette saison, DragonSpeed est engagé à la fois en FIA WEC et en European Le Mans Series.
L’an passé, DragonSpeed avait engagé deux Oreca 07-Gibson. Si l’une d’elles s’était classée 12e en LMP2, l’autre fut contrainte à l’abandon à la suite de problèmes d’allumage.

UNITED AUTOSPORTS USA & UNITED AUTOSPORTS

#22 – Oreca 07 – Philip Hanson (GBR) – Fabio Scherer (CHE) – Filipe Albuquerque (PRT)
#23 – Oreca 07 – Paul Di Resta (GBR) – Alex Lynn (GBR) – Wayne Boyd (GBR)
#32 – Oreca 07 – Nicolas Jamin (FRA) – Jonathan Aberdein (ZAF) – Manuel Maldonado (VEN)

Victorieuse de la catégorie LMP2 des 24 Heures du Mans, du Trophée Endurance FIA des équipes et des pilotes ainsi que de l’European Le Mans Series, l’équipe United Autosports a tout gagné en 2020. Pour preuve, elle a obtenu au total cinq invitations pour cette 89e. Toutefois, l’écurie fondée par Zak Brown (également directeur général de McLaren Racing, ndlr) alignera trois Oreca 07-Gibson qui s’imposent d’ores et déjà comme les voitures à battre. « Ce sera fascinant de voir comment les équipages vont travailler ensemble mais les efforts consacrés par Zak et toute l’équipe pour réussir sont assez uniques. C’est une longue épreuve et j’espère que l’expérience fera le reste. Je crois que nous avons des chances d’être sur le podium. Nous travaillons dans ce sens », commente Paul Di Resta.

PR1 MOTORSPORTS MATHIASEN

#24 – Oreca 07-Gibson – Patrick Kelly (USA) – Gabriel Aubry (FRA) – Simon Trummer (CHE) – Pro/Am

Cette équipe américaine s’apprête à faire ses débuts aux 24 Heures du Mans. Basée en Californie, elle a rejoint l’American Le Mans Series (ancêtre du WeatherTech SportsCar Championship, ndlr) à temps plein en 2010. Elle doit son invitation à la 89e édition des 24 Heures du Mans grâce au pilote Patrick Kelly qui a décroché le prix Jim Trueman 2020 récompensant le meilleur gentleman du championnat d’endurance américain. Gariel Aubry et Simon Trummer, deux spécialistes de la catégorie LMP2 épauleront le pilote américain. À noter que cette équipe reçoit le soutien technique de Panis Racing.

G-DRIVE RACING

#25 – Aurus 01-Gibson – John Falb (USA) – Roberto Merhi (ESP) – Rui Andrade (PRT) – Pro/Am
#26 – Aurus 01-Gibson – Roman Rusinov (RAF) – Franco Colapinto (ARG) – Nyck De Vries (NLD)

Depuis 2013, G-Drive Racing a amassé de nombreuses victoires en FIA WEC (dont un titre en 2015) et trois titres en European Le Mans Series (2016, 2017 et 2018). Toutefois, cette équipe court toujours après un succès aux 24 Heures du Mans.  Pour y parvenir, elle pourra compter sur l’Aurus 01-Gibson #26 confiée à trois pilotes rapides : Roman Rusinov, Franco Colapinto et Nyck De Vries (pilote de réserve de Toyota Gazoo Racing et concurrent du championnat du monde de Formule E avec Mercedes). De son côté, la #25 visera le podium en Pro/Am.

JOTA

#28 – Oreca 07-Gibson – Sean Gelael (IDN) – Stoffel Vandoorne (BEL) – Tom Blomqvist (GBR)
#38 – Oreca 07-Gibson – Roberto Gonzalez (MEX) – Antonio Felix Da Costa (PRT) – Anthony Davidson (GBR)

Le palmarès de cette écurie anglaise aux 24 Heures du Mans est impressionnant : sept podiums dont deux victoires ! Deuxième de la catégorie LMP2 l’an passé, JOTA pourra se fier à sa grande connaissance des pneumatiques Goodyear et deux équipages de qualité pour grimper l’ultime marche du podium. Celui de la #28 compte l’ancien pilote de Formule 1, Stoffel Vandoorne. Il sera associé à Sean Gelael et Tom Blomqvist. Sur la #38 on trouve l’ancien pilote de Toyota Gazoo Racing en LMP1, Anthony Davidson. Il fera équipe avec Roberto Gonzalez (quatre participations) et Antonio Felix Da Costa (trois participations).

RACING TEAM NEDERLAND

#29 – Oreca 07-Gibson – Frits Van Eerd (NLD) – Giedo Van Der Garde (NLD) – Job Van Uitert (NLD) – Pro/Am

L’an passé, en FIA WEC, le Racing Team Nederland a terminé à quatre reprises sur le podium avec une victoire à Fuji. L’équipe néerlandaise semble avoir franchi un cap et maintenant qu’une catégorie Pro/Am est instaurée en LMP2, elle peut sérieusement prétendre au titre mondial ainsi qu’à la victoire au Mans. C’est d’ailleurs l’objectif de cette formation qui constitue un véritable porte drapeau des Pays-Bas aux 24 Heures du Mans. Les pilotes Giedo Van Der Garde et Job Van Uitert feront également le spectacle en piste.

DUQUEINE TEAM

#30 – Oreca 07-Gibson – René Binder (AUT) – Guillermo Rojas (MEX) – Tristan Gommendy (FRA)

Engagée en European Le Mans Series à l’année, Duqueine Team compte deux participations aux 24 Heures du Mans. Contrainte à l’abandon l’an passé après s’être fait percuter à l’amorce de la première chicane des Hunaudières, cette équipe française espère livrer une course solide, rapide, éviter les embûches en 2021. Côté pilotes, elle a décidé de faire dans la continuité et la nouveauté. Tristan Gommendy (11 participations dont un podium) sera de nouveau au volant. Il fera équipe avec René Binder (deux participations) et Guillermo Rojas (cinq participations). Duqueine Team recevra le renfort de Greg Wheeler en qualité d’ingénieur. Il a précédemment officié pour les équipes Eurasia Motorsport, Graff, Rebellion Racing ou Jackie Chan DC Racing.

TEAM WRT

#31 – Oreca 07-Gibson – Robin Frijns (NLD) – Ferdinand Habsburg (AUT) – Charles Milesi (FRA)
#41 – Oreca 07-Gibson – Robert Kubica (POL) – Louis Delétraz (CHE) – Yifei Ye (CHN)

Cette équipe belge qui compte deux victoires aux 24 Heures de Spa-Francorchamps, s’attaque désormais aux 24 Heures du Mans à travers la catégorie LMP2. Engagée à la fois en European Le Mans Series et en FIA WEC, elle a effectué des débuts tonitruants dans le championnat européen grâce à deux victoires acquises aux 4 Heures de Barcelone et du Red Bull Ring. L’équipe de Vincent Vosse est donc à classer parmi les favoris à la victoire en LMP2 sur cette 89e édition. L’équipage de la #41 constitué de l’ancien pilote de Formule 1, Robert Kubica, de Louis Delétraz (pilote de Rebellion Racing en 2020) et Yifei Ye sera à suivre.

INTER EUROPOL COMPETITION

#34 – Oreca 07-Gibson – Jakub Smiechowski (POL) – Renger Van Der Zande (NLD) – Alex Brundle (GBR)

Première équipe polonaise engagée en FIA WEC, Inter Europol Competition ne s’engage pas pour faire de la figuration. L’équipe managée par Sascha Fassbender veut marquer les esprits et c’est pour cette raison qu’elle a opté pour l’Oreca 07 en lieu et place de la Ligier JS P217 qu’elle avait engagé ces deux dernières saisons. Inter Europol Competition a constitué un équipage solide composé de Jakub Smiechowski (deux participations), Renger Van Der Zande (trois participations) et Alex Brundle, ancien pilote de United Autosports qui dénombre sept participations dont un podium. L’Oreca 07-Gibson #34 sera facilement reconnaissable en piste grâce à sa livrée jaune fluo et verte.

SO24-DIROB BY GRAFF

#39 – Oreca 07-Gibson – Vincent Capillaire (FRA) – Arnold Robin (FRA) – Maxime Robin (FRA) – Pro/Am

SO24 (pour Sarthe Objectif 24) soutient des pilotes sarthois depuis dix ans. 2021 a donc une saveur toute particulière pour cette équipe qui fera rouler un équipage 100% sarthois et 100% manceau composé de Vincent Capillaire (sept participations) et des frères Arnold et Maxime Robin. Ces trois pilotes sont d’ailleurs nés à la clinique du Tertre Rouge située tout près du virage qui porte le même nom. Engagés en European Le Mans Series, ils ont accumulé un maximum d’expérience avant cette 89e édition. L’Oreca 07-Gibson #39 arborera une livrée spéciale. Fidèle à son ancrage Français, la voiture conserve ses couleurs Bleu Blanc Rouge mais sa robe se pare d’un nouveau design.

ARC BRATISLAVA

#44 – Oreca 07-Gibson – Miroslav Konopka (SVK) – Oliver Webb (GBR) – Matej Konopka (SVK) – Pro/Am

Engagée à l’année en FIA WEC, cette formation slovaque compte deux participations aux 24 Heures du Mans. La dernière remonte à 2019 où l’équipe fut contrainte à l’abandon. Miroslav Konopka, propriétaire de l’équipe est un véritable passionné d’endurance. Il avait précédemment participé à la classique mancelle avec les équipes Proton Competition (2010) et T2M (2006). Il fera équipe avec Oliver Webb (30 ans, cinq participations) et son fils Matej qui débutera au Mans. L'équipe a récemment choisi d'engager une Oreca 07 en lieu et place d'une Ligier JS P217. 

PANIS RACING

#65 – Oreca 07-Gibson – Julien Canal (FRA) – Will Stevens (GBR) – James Allen (AUS)

Fidèle à l’European Le Mans Series, l’écurie tricolore dirigée par Olivier Panis, Sarah et Simon Abadie disputera ses sixièmes 24 Heures du Mans. L’an passé, cette Oreca 07-Gibson s’est classée troisième de la catégorie LMP2. Cette année, Panis Racing peut espérer réaliser le même résultat voire même mieux. Le prototype sera confié de nouveau à l’indéfectible tandem composé du Britannique Will Stevens (cinq participations) et du Français Julien Canal (11 participations) qui seront rejoints cette année par l’Australien James Allen (trois participations). A noter que l’équipe bénéficie du soutien technique de Tech1 Racing.

REALTEAM RACING

#70 – Oreca 07-Gibson – Esteban Garcia (CHE) – Loïc Duval (FRA) – Norman Nato (FRA) – Pro/Am

Forte de deux saisons en LMP3, d’une victoire et d’un podium en European Le Mans Series 2020, cette écurie helvétique se lance un nouveau défi en FIA WEC. Elle fera donc ses grands débuts aux 24 Heures du Mans. Esteban Garcia, pilote et propriétaire de l’équipe, s’est entouré de pilotes très expérimentés : Loïc Duval, vainqueur de la classique mancelle avec Audi en 2013 et Norman Nato, deuxième des 24 Heures du Mans 2020. Realteam Racing vise le podium de la catégorie LMP2. Cet engagement, reflète aussi la volonté d’Esteban Garcia d’influencer sur les changements de l’intérieur. En tant qu’entrepreneur et comme l’ACO, il croit fermement à l’hydrogène comme solution propre et durable pour le stockage de l’énergie et se réjouit de pouvoir l’utiliser dans les projets immobiliers qu’il développe.

RACING TEAM INDIA EURASIA

#74 – Ligier JS P217-Gibson – James Winslow (GBR) – John Corbett (AUS) – Tom Cloet (BEL) – Pro/Am

Le Racing Team India Eurasia a choisi d’engager une Ligier JS P217-Gibson pour cette 89e édition. L’équipe managé par Mark Goddard compte déjà quatre participations sur la classique mancelle. Au volant de la Ligier #74, on trouve James Winslow (38 ans, quatre participations), John Corbett (pilote débutant) et Tom Cloet (46 ans, une participation).

RISI COMPETIZIONE

#82 – Oreca 07-Gibson – Ryan Cullen (GBR) – Oliver Jarvis (GBR) – Felipe Nasr (BRA)

L’engagement de Risi Competizione dans la catégorie LMP2 fut une des surprises de la liste des engagés de cette 89e édition. D’autant que son dernier engagement en prototype remonte à 1998 avec une Ferrari 333 SP (victoire en catégorie LMP1). C’est un équipage véloce qui se relaiera au volant de cette voiture puisque Ryan Cullen (deux participations), Oliver Jarvis (neuf participations dont quatre podiums) et Felipe Nasr (une participation, vainqueur des 12 Heures de Sebring 2019) feront équipe. « Courir au Mans ne me vieillit jamais », ponctue Giuesepe Risi, propriétaire de l’équipe qui dénombre 17 participations entre 1998 et 2020.

ASSOCIATION SRT41

#84 – Oreca 07-Gibson – Takuma Aoki (JPN) – Nigel Bailly (BEL) – Matthieu Lahaye (FRA)

Inscrite dans le cadre de la catégorie Innovative Car, c’est Oreca 07-Gibson est bien issue de la catégorie LMP2. La filière SRT-41 est de retour aux 24 Heures du Mans et tentera d'écrire une nouvelle page de l'histoire de l'épreuve. En alignant un équipage composé de deux pilotes en situation de handicap, Frédéric Sausset, premier pilote quadri amputé à avoir disputé et terminé les 24 Heures du Mans (2016), renoue avec la catégorie "Innovative Car" et s'apprête à entrer une nouvelle fois dans la légende. Ainsi, cette voiture sera pilotée par Takuma Aoki et Nigel Bailly, deux pilotes paraplégiques. Ils seront épaulés par Matthieu Lahaye qui compte quatre participations. Frédéric Sausset tiendra le rôle de team manager et mettra son expérience de l’épreuve au service de ses pilotes.

Qu’est-ce qu’une LMP2 ?

Une voiture de la catégorie LMP2 est un prototype engagé par des équipes privées et confié à des pilotes professionnels ou amateurs. Les voitures sont généralement conçues spécialement pour les 24 Heures du Mans, ainsi que pour les courses du Championnat du Monde d’Endurance (FIA WEC), de l’European Le Mans Series, de l’Asian Le Mans Series et de l’IMSA WeatherTech SportsCar Championship. Les LMP2 sont développés exclusivement pour évoluer sur des circuits et sont conformes aux règlements techniques de la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA).

Un nouveau règlement technique pour la catégorie LMP2 est entré en vigueur au 1er janvier 2017 et seules les autos répondant au nouveau règlement technique sont autorisées aux 24 Heures du Mans.

Le prix de vente d'une voiture neuve complète sans le moteur unique ni l’ensemble des équipements électroniques homologués ne doit pas dépasser 483 000 €.

Quatre constructeurs ont été sélectionnés sur dossier pour fournir des châssis : Dallara (P217), Onroak Automotive (Ligier JS P217), Oreca (07) et Riley (MK30), tandis que Gibson est le fournisseur unique de moteurs.

Retrouvez la liste des engagés de la 89e édition des 24 Heures du Mans.