Audi R8, quinze ans plus tard
Retour

Audi R8, quinze ans plus tard

En 2000, l'Audi R8 remportait les trois grands rendez-vous de l'endurance : les 12 Heures de de Sebring, les 24 Heures du Mans et Petit Le Mans. Retour sur l'histoire du premier grand prototype marquant du XXIe si

La R8 est aussi née en 1999 d'une "étude comparative" menée lors de la première participation mancelle d'Audi. Cette année-là, la marque aux anneaux voit grand, avec deux fois deux voitures aux configurations différentes : un prototype ouvert R8R (R pour Roadster) et un prototype fermé R8C (C pour Coupé). Troisième et quatrième à l'arrivée, la R8R emporte la décision auprès des responsables techniques d'Audi. Ainsi commence dès 2000 une saga qui va voir la R8 devenir le prototype de référence jusqu'en 2006.

Innovant (moteur V8 3,6 litres à double turbo compresseur et injection), facile d'utilisation (boîte de vitesses, système de freinage et suspensions peuvent être changés en moins de sept minutes !), d'une solidité à toute épreuve... En somme une voiture de course propre à faire rêver tous les pilotes et patrons d'écurie. De 2000 à 2006, l'Audi R8 conquiert soixante-trois victoires, dont dix-sept cumulées entre les 24 Heures du Mans (cinq), les 12 Heures de Sebring et Petit Le Mans (six consécutives sur chacune des deux courses). A son volant, six pilotes ont remporté les trois courses : Tom Kristensen, Frank Biela, Emanuele Pirro, JJ Lehto, Dindo Capello et Marco Werner.

L'histoire d'Audi en endurance s'est écrite avec des prototypes ouverts (R8, R10 TDI, R15 TDI, R15 TDI "Plus") jusqu'en 2011, lorsqu'apparaît la génération des R18 : TDI, ultra puis e-tron quattro, qui deviendra en 2012 la première hybride victorieuse des 24 Heures du Mans.

Jean-Philippe Doret / ACO

Photo : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS, DIMANCHE 18 JUIN 2000, ARRIVEE. L'Audi R8 signe d'un triplé sa première victoire aux 24 Heures du Mans. Quatre autres suivront en 2001, 2002, 2004 et 2005.