BMW, vingt ans plus tard
Retour

BMW, vingt ans plus tard

Apr

Après avoir animé les pelotons GT des 24 Heures pendant les années 1970 et 1980, BMW intègre le peloton de tête de la victoire au milieu des années 1990. Partenaire de McLaren pour le moteur de la F1, sa routière sportive lancée en 1992, le constructeur bavarois remporte les 24 Heures à la surprise générale à l'issue de la première apparition mancelle de la GT britannique, avec au volant Yannick Dalmas, JJ Lehto et Masanori Sekiya. La McLaren F1 GTR devient les années suivantes une habituée du top 5, notamment sous les couleurs officielles de BMW Motorsport, d'équipes partenaires comme Bigazzi ou encore de gentlemen-drivers comme Sir Lindsay Owen-Jones, actuel président de la Commission Endurance de la Fédération Internationale Automobile. En 1998, BMW se lance en prototype avec un châssis maison. Après une première année difficile, la marque à l'hélice s'impose en 1999, avec la V12 LMR de Yannick Dalmas-Joachim Winkelhock-Pierluigi Martini. A noter qu'à cette époque figurait parmi les pilotes d'usine BMW un certain Tom Kristensen, qui allait rejoindre Audi l'année suivante avec le succès que l'on sait.

Après deux participations en LM GTE Pro avec des M3 d'usine en 2010 et 2011, BMW a concentré ses efforts sur l'endurance américaine (ALMS puis TUSC, avec l'équipe officielle BMW Team RLL) avec la Z4. Lancée en 2002 pour succéder à la Z3, sa version routière se décline en coupé et cabriolet. La deuxième génération, dite E89, est apparue en 2009. L'an passé, la Z4 a débarqué en cours de saison en European Le Mans Series (ELMS) et très rapidement joué les trouble-fête dans la catégorie GTC, avec une victoire de l'équipe belge Marc VDS lors de la manche de clôture à Estoril (Portugal). Alors que la troisième manche 2015 va se disputer le dimanche 12 juillet au Red Bull Ring (Autriche), la BMW Z4 occupe la tête du classement provisoire de la catégorie GTC grâce à l'équipe française TDS Racing, tandis que BMW Team MarcVDS est sixième en LM GTE, à seulement huit points de la Ferrari 458 Italia de l'équipe autrichienne AT Racing. En attendant un éventuel retour en Championnat du Monde d'Endurance, voire en LM P1 face à Audi et Porsche ? L'avenir le dira.

Jean-Philippe Doret / ACO

Photo : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS, SAMEDI 13 & DIMANCHE 14 JUIN 1999. Quatre ans après avoir motorisé la McLaren F1 GTR de Dalmas-Lehto-Sekiya, BMW s'impose sous ses propres couleurs avec le prototype V12 LMR de Martini-Dalmas-Winkelhock.