Dome, histoires d'un "rêve" des 24 Heures du Mans
Retour

Dome, histoires d'un "rêve" des 24 Heures du Mans

Cinqui

Dome, c'est l'histoire d'un "rêve"... au sens propre, puisque telle est la signification de Dome dans la langue japonaise. Tout commence en 1979, avec l'apparition de deux exemplaires de la Dome Zero RL, propulsée par un moteur V8 Ford-Cosworth issu de la Formule 1. A noter qu'en 1983, pour son avant-dernière participation aux 24 Heures, le gentleman-driver et batteur de Pink Floyd Nick Mason était au volant d'un châssis Dome. Jusqu'en 1984, le constructeur nippon est régulièrement présent dans la Sarthe, avec pour seul résultat une 25e place pour les Britanniques Chris Craft et Bob Evans en 1980.

La deuxième vie de Dome en prototypes aux 24 Heures du Mans commence avec le nouveau siècle, notamment grâce à un ancien vainqueur, le Néerlandais Jan Lammers. Sous les couleurs de Racing For Holland, ses Dome sont immédiatement reconnaissables à leur décoration en damier noir et blanc... où chaque case affiche le nom d'un soutien financier différent ! Avec les prototypes Panoz, dits "Batmobile" en référence à leurs formes agressives et leur moteur avant, les Dome de Jan Lammers jouissent d'une belle popularité auprès des photographes et des spectateurs. Propulsées par un moteur V10 Judd de quatre litres, elles deviennent des habituées du top 10 : huitième en 2002, sixième en 2003, septième en 2004 et 2005... Jan Lammers et son équipe offrent tout simplement à Dome ses meilleurs résultats aux 24 Heures.

A ce jour, la dernière apparition d'une Dome LM P1 aux 24 Heures du Mans remonte à l'édition 2012. Elle était engagée par Henri Pescarolo et pilotée par Sébastien Bourdais, Nicolas Minassian et Seiji Ara. Après le prototype Strakka Dome vu en début de saison 2015 en LM P2 dans le Championnat du Monde d'Endurance (à Silverstone, Spa-Francorchamps et Le Mans), c'est par la catégorie LM P3 que Dome va effectuer son retour en prototypes, aux côtés d'Onroak Automotive (France), ADESS AG (Allemagne), Ginetta (Royaume-Uni) et Riley Technologies (Etats-Unis).

Jean-Philippe Doret / ACO

Photo : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS, SAMEDI 14 & DIMANCHE 15 JUIN 203. Associés à John Bosch pour le meilleur résultat de Dome aux 24 Heures du Mans, Jan Lammers (ici au volant) et Andy Wallace avaient remporté la course en 1988 au volant d'une Jaguar. Cette année-là, ils avaient pour équipier l'Ecossais Johnny Dumfries.