ELMS - Vincent Vosse (Ligier) : « La deuxième place de Spa a le goût de la victoire »
Retour

ELMS - Vincent Vosse (Ligier) : « La deuxième place de Spa a le goût de la victoire »

Le patron de WRT, Vincent Vosse, a surpris tout le monde en engageant une Ligier JS P2 lors de la dernière manche de l’European Le Mans Series qui se déroulait sur le circuit de Spa-Francorchamps. S’agissait-il d’une course unique ou préparait-il le terrain pour une éventuelle participation en 2017 ? Affaire à suivre...

Comment est né le projet de faire courir une Ligier JS P2 à la manche de Spa-Francorchamps ?

« Ce n’est pas un projet qui était dans les "tuyaux" depuis longtemps, cela s’est fait dans les 15 jours précédant la course. Dans notre programme et dans celui d’Onroak Automotive, il s'agissait de quelque chose de réalisable. Pour nous, c’est un honneur de pouvoir faire rouler cette voiture ici et d'avoir accès à ce type de championnat. Nous souhaitions le faire depuis un petit moment, mais nous ne voulions pas l'effectuer dans de mauvaises conditions. Cependant, il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas aussi bien préparés que les équipes qui participent à l’ELMS depuis des années ou qui ont disputé l’intégralité du championnat cette saison. »

Quel était l’objectif de cette course ?

« De ne pas prendre de risque et de réduire au maximum les erreurs que nous pouvions faire à cause d'une réglementation différente de ce que nous pouvons connaître le reste de l’année (l'équipe WRT dispute principalement des courses de GT, ndlr). »

Comment s'est passée votre course ? 

« Ce sera une nouvelle histoire à se remémorer dans les prochaines années. Finir sur le podium après être passé si près du forfait (suite à une sortie de piste lors des essais libres 2 et un châssis endommagé, ndlr) est juste fantastique. Toute l’équipe a fait un travail extraordinaire. Voir la voiture sur la grille de départ était déjà un succès, alors finir 2e de la course a un goût de victoire. La seule chose que je puisse dire est que nous avons énormément apprécié cette expérience et que nous reviendrons. »

Pourquoi avoir choisi un châssis Ligier ?

« Tout simplement parce que je n’ai pas été en contact avec quelqu’un d’autre ! Ligier est le seul constructeur à s’être dit : « Et si on contactait WRT ? » Ils ont eu raison, nous avons été réceptifs. »

Vous verra-t-on au Portugal pour la finale de l’ELMS (23 octobre) ?

« Nous ne serons pas à Estoril… »

Est-ce que cette unique course prépare une arrivée de WRT en ELMS en 2017 ?

« WRT est juste une société de prestation. Notre but est de faire du sport automobile à haut niveau et d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés. Peu importe la catégorie dans laquelle nous sommes engagés, le plus important est de faire notre travail convenablement, de rouler dans de bonnes conditions, avec un équipage capable de nous apporter la victoire. »

Le projet à court terme ou à moyen terme serait d’amener l’équipe WRT aux 24 Heures du Mans ?

« Qui ne rêverait pas de participer un jour aux 24 Heures du Mans ? Cependant, je préfère faire certaines courses dans des bonnes conditions et avec un équipage pour gagner que de faire Le Mans juste pour participer. J’ai moi- même disputé les 24 Heures du Mans à six reprises. Cette épreuve fait partie des quatre plus grandes au monde avec les 500 Miles d’Indianapolis, Daytona en Nascar et le Grand Prix de F1 de Monaco. Ce serait incroyable d'y aller avec ma propre écurie, mais je ne veux pas le faire à moitié ou non préparé.» 

Propos recueillis auprès de Vincent Vosse à l'exception de sa réaction à l'issue de la course (communiqué de presse de l'équipe)

Crédit photo : Adrenal Media