Les 24 Heures du Mans aux bonheurs des bénévoles
Retour

Les 24 Heures du Mans aux bonheurs des bénévoles

CENTENAIRE DES 24 HEURES – LE MANS, L’EXCEPTION ⎮ Commissaires de piste, personnel médical, membres du Club ACO, chauffeurs… Les 24 Heures du Mans seraient impossibles à organiser sans ces milliers de bénévoles qui, chaque année, donnent de leur temps pour leur passion. Le Centenaire des 24 Heures du Mans ne pouvait manquer de les saluer. Ils racontent…

Parmi les bénévoles des 24 Heures du Mans, on pense tout de suite aux incontournables et indispensables commissaires de piste. Leurs tenues orange les rendent reconnaissables parmi tous. Ils sont 1 600 pendant la grande semaine des 24 Heures du Mans, répartis tout autour du circuit.

Les commissaires de piste sont les chevilles ouvrières du circuit des 24 Heures du Mans. Sans eux, pas de compétition. Ils sont les yeux et les bras de la direction de course. « Pendant une intervention, on doit l’informer de tout ce qu’elle ne peut ni voir ni sentir », indique Rémi Bouquaire, adjoint au chef de poste au Tertre Rouge. Avec leurs drapeaux, ils prennent soin des pilotes, les prévenant des dépassements, des aléas de la course. 

Ils sont aussi là pour vivre leur passion « au plus près de la piste », pour sentir « les vibrations dans tout le corps, les montées d’adrénaline pure », selon Dorian Moinet, basé à la première chicane. Mathilde Boulgarian, commissaire également, retient avant toute chose les liens très forts créés avec son équipe : « On se voit en dehors, ils sont devenus une famille, avec une solidarité qu’on ne voit pas ailleurs. »

185 au service médical

Une famille. Ce mot-là revient dans toutes les bouches. Isabelle Villeret, médecin-chef adjointe du centre médical piste, le sait mieux que quiconque. Elle a d’ailleurs rencontré son mari sur le circuit des 24 Heures du Mans : « Mes venues régulières n’étaient pas étrangères à sa présence ! »

Le couple formait une belle équipe : lui, secouriste, s’occupait de la partie sécurité piste et Isabelle, de la partie médicale. Ils ont œuvré ensemble à la standardisation des matériels. En effet, les 185 bénévoles du centre médical - médecins, infirmiers, secouristes, ambulanciers, kinésithérapeutes, régulateurs et manipulateurs radio - viennent des quatre coins de la France et nécessitaient donc les mêmes procédures.

Les membres du club s’investissent

D’autres bénévoles actifs pour le bon déroulé et l’avenir des 24 Heures du Mans, il y en a plus d’une centaine du côté du Club ACO ! Ces membres de l’Automobile Club de l’Ouest se portent volontaires depuis deux ans pour aider à la logistique, l’accueil des membres et les visites guidées. « Nous les passionnés, on a besoin de vivre les coulisses de la course, de participer à l’organisation. Et le club a besoin de bénévoles. Je trouve que tout le monde y gagne ! », détaille Stéphane Bardet, membre depuis une dizaine d’années.

Ils aident les équipes du club à accueillir aux mieux les adhérents dans les espaces dédiés et, surtout, ils ont plaisir à se retrouver. « Il y a tellement de gens sympas ! », s’exclame Antoine, membre depuis 2012. Le jeune Marwane Agzanay, en situation de handicap, a pu intégrer l’équipe de bénévoles sur un poste adapté. Il appuie Antoine : « J’ai fait de belles rencontres. On n’a pas vraiment l’impression de travailler ! »

Des bénévoles spécialisés

D’autres postes, moins connus, sont également tenus par des bénévoles. Comme l’équipe de l’intervention rapide. La mission de ces seize motards : « Tout ce qui touche à la sécurité piste. Nous sommes là pour que les commissaires puissent travailler sereinement », indique Laurent Moisé, responsable adjoint. Sur leurs motos ou au volant de leurs camions, ils peuvent ramener « des capots, des roues… »

Autre mission d’une importance capitale tenue par des bénévoles formés : l’extraction. Dominique Brosse est le président de l’association Extraction 72. Il s’occupe d’une équipe de 32 personnes, issues du monde médical, dévolue à extraire les pilotes des véhicules en cas d’accident. Ils peuvent avoir recours « à des outils tels que des colliers cervicaux qui nécessitent des techniques complexes ».

Venant de toutes les régions de France voire d’autres pays, de toutes les catégories sociales, et avec leurs compétences diverses, tous ces bénévoles sont réunis autour de la même passion, du partage et pour la réussite de la plus grande course d’endurance au monde. Merci à eux !

PHOTOS : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS (D.R. & JEAN-PIERRE ESPITALIER / ACO) - DE HAUT EN BAS : les commissaires de piste sont les symboles les plus visibles de l'implication des bénévoles aux 24 Heures du Mans, mais il existe de nombreuses autres activités pour vivre la passion Le Mans, comme en témoignent ici Rémi, Isabelle, Antoine et Dominique.

Partenaire Majeur

Partenaires premium

Partenaires officiels

Fournisseurs officiels

Tous les partenaires