Quand le Tour de France de l'Egalité entre les femmes et les hommes faisait étape au Mans
Retour

Quand le Tour de France de l'Egalité entre les femmes et les hommes faisait étape au Mans

Alors que ce dimanche, le 8 mars consacrera les droits internationaux de la femme, sur un registre plus léger mais tout aussi important, nous vous proposons une série d'articles consacrés aux femmes aux 24 Heures, qu'elles évoluent à moto, en camion ou encore en auto au Mans. Preuve de l'accessibilité des sports mécaniques à tous, à Toutes, souhaitée et encouragée par l'Automobile Club de l'Ouest. Aujourd'hui: les témoignages livrés lors de l'étape du Tour de France de l'Egalité entre les femmes et les hommes au Mans en février 2018, rassemblant de nombreuses actrices et acteurs des sports mécaniques...

En 2018, Marlène Schiappa, Secrétaire d'Etat en charge de l'Egalité entre les Femmes et les Hommes, avait initié un Tour de France pour débattre sur cette thématique cruciale. Le Mans, plus précisément l'Automobile Club de l'Ouest avait accueilli une étape de ce tour, avec pour objet : ‘’le rôle des femmes dans le sport automobile’’.

Pierre Fillon, Président de l’ACO, et Marlène Schiappa, Sécrétaire d’Etat en charge de l’Egalité entre les Femmes et les Hommes, avaient ouvert cette conférence à laquelle participaient Marie Alvarez-Garzon, Vice-Présidente de l’ACO, Sarah Abadie, team manager de Panis Barthez Compétition, Maud Barbu, commissaire de piste, Julie Berthelot, team manager de Dams, Marine Charié, mécanicienne du Junior Team (moto), Inès Taittinger, pilote, Benoït Tréluyer, pilote managé par Leena Gade, ingénieur en chef chez Audi, Farida Zadi, team manager de SMP racing. Une liaison téléphonique a permis à Cathy Muller, pilote, et sœur de Yvan Muller, de témoigner de son expérience.

Une vidéo de Michèle Mouton, vice championne du monde des rallyes, présidente de la Commission FIA ‘’Femmes et sport automobile’’ et concurrente des 24 Heures du Mans en 1975 (21e au général avec ses coéquipières Christine Dacremont et Marianne Hoepfner, et une victoire de catégorie, en Prototype moins de 2 l) avait lancé la réflexion.

Les différents échanges comme les témoignages permettaient de constater que les sports mécaniques étaient bien accessibles aux Femmes. « La barrière psychologique empêche souvent les jeunes femmes de s’élancer » relevait Pierre Fillon, président de l’ACO qui, associé à la FIA, promeut les femmes pilotes en endurance.

Devant une audience, essentiellement masculine, Marlène Schiappa avait déclaré ce jour-là: « Félicitations, c’est de toutes les étapes où j’ai pu me rendre, celle où l’auditoire était le plus masculin. J’en suis ravie car l’égalité entre les femmes et les hommes n’est pas qu’un sujet qui concerne les femmes.»

>> PREVENEZ MOI DE L'OUVERTURE BILLETTERIE <<