24 Heures du Mans – Audi Sport titularise un premier pilote pour son aventure en Hypercar
Retour

24 Heures du Mans – Audi Sport titularise un premier pilote pour son aventure en Hypercar

Audi fera son retour en endurance et aux 24 Heures du Mans en 2023 à travers la catégorie Hypercar. Le constructeur allemand a retenu un premier pilote pour ce nouvel engagement.

Le premier pilote titularisé par Audi Sport pour son engagement en Hypercar dans le cadre du FIA WEC et des 24 Heures du Mans 2023 est Nico Müller. C’est ce dernier qui l’a annoncé ce week-end sur ses réseaux sociaux. « Des mois de préparation importants et intenses nous attendent, avant de nous engager en course à partir de 2023. Rivaliser pour la victoire au classement général des 24 Heures du Mans au volant d’une Audi est un rêve devenu réalité », a-t-il déclaré.

Agé de 29 ans, Nico Müller défend les couleurs d’Audi depuis 2014 dans des championnats divers tels que le DTM, la Formule E ou le GT. Il a d’ailleurs remporté les 24 Heures du Nürburgring en 2015 au volant d’une Audi R8 LMS Ultra d’Audi Sport Team WRT qu’il partageait avec Christopher Mies, Laurens Vanthoor et Edward Sandström.

Pour son retour en endurance à travers la règlementation LMDh, Audi a choisi de collaborer avec Multimatic (tout comme Porsche, ndlr) pour la construction du châssis. Les voitures LMDh feront partie de la catégorie Hypercar aux côtés des LMH. Elles seront basées sur un châssis que chaque marque est autorisée à combiner avec sa propre carrosserie. Les constructeurs disposent d’une grande liberté en ce qui concerne le système de transmission. Il n’y a pas de spécifications concernant la conception et la cylindrée du moteur à combustion. Couplé à un système hybride standardisé, la puissance du moteur sera de 500 kW (environ 680 chevaux). Le poids de base du véhicule est de 1 030 kg.