24 Heures du Mans – Histoires japonaises et chinoises
Retour

24 Heures du Mans – Histoires japonaises et chinoises

Outre de belles histoires passées au fil du dernier quart de siècle, l’année 2014 a également été riche pour l’histoire croisée de ces deux grands pays asiatiques. Revue de détail avant la troisième manche Asian Le Mans Series à Shanghai.

Outre de belles histoires passées au fil du dernier quart de siècle, l’année 2014 a également été riche pour l’histoire croisée de ces deux grands pays asiatiques. Revue de détail avant la troisième manche Asian Le Mans Series à Shanghai (11 octobre) et la cinquième course du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA à Fuji (12 octobre).

1990
- Nissan est le premier constructeur japonais à signer la pole position des 24 Heures du Mans, grâce au pilote britannique Mark Blundell.

1991
- La victoire de Johnny Herbert, Bertrand Gachot et Volker Weidler fait de Mazda le premier (et toujours seul à ce jour) constructeur japonais vainqueur aux 24 Heures du Mans.

1995
- Equipier du Finlandais JJ Lehto et du Français Yannick Dalmas, Masanori Sekiya est le premier pilote japonais vainqueur des 24 Heures du Mans, au volant d’une McLaren F1 GTR. Son compatriote Seiji Ara le rejoindra en 2004, associé sur Audi R8 à Tom Kristensen et Dindo Capello.

1999
- Troisièmes au volant de la Toyota GT-One, Ukyo Katayama, Keiichi Tsuchiya et Toshio Suzuki constituent le premier équipage 100 % japonais à monter sur le podium des 24 Heures.

2008
- Premier pilote chinois au départ des 24 Heures, Cong Fu Cheng termine troisième de la catégorie LM P2 (18e du général), associé à Pierre Ragues et Matthieu Lahaye sur une Pescarolo de l’équipe Saulnier Racing (aujourd’hui OAK Racing).

2012
- Partenaire du projet DeltaWing, Nissan inaugure le 56e Stand des 24 Heures du Mans, dédié à un prototype innovant courant hors classement.

2013
- KCMG est la première équipe chinoise à prendre le départ des 24 Heures du Mans.

2014
- Sur la Toyota TS040 Hybrid, Kazuki Nakajima est le premier pilote japonais à signer la pole position des 24 Heures du Mans.
- Première participation d’un équipage 100 % chinois aux 24 Heures du Mans. Au volant de la Ligier JS P2-Honda HPD n°33, Adderly Fong-David Cheng-Ho Pin Tung terminent septièmes de la catégorie LM P2.
- KCMG s’impose en catégorie LM P2 à l’issue des 6 Heures du Circuit des Amériques, quatrième course du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA.