24 Heures du Mans - L'endurance, une discipline "historique" d'Alpine !
Retour

24 Heures du Mans - L'endurance, une discipline "historique" d'Alpine !

Renault a d

Le show-car Alpine Vision dévoilé le 16 février 2016 est une ultime version très proche de l’Alpine de série attendue pour 2017. La renaissance est en cours. Le nom Alpine, qui évoque des exploits mythiques en rallye et en endurance, est de nouveau employé dans les paddocks depuis 2013. C’est en effet cette année-là que la glorieuse marque dieppoise avait décidé de venir se frotter à la concurrence en endurance, en prémices à la renaissance commerciale de la berlinette. Ce premier signe fort, avec l’appui de l'écurie française Signatech de Philippe Sinault, constitue le point de départ de l’histoire moderne d’Alpine qui est en train de se construire. « Depuis 2013, notre engagement sportif en endurance en particulier nous a montré qu’Alpine n'a jamais cessé d'être présente et active dans le cœur des afficionados et des passionnés » confie Bernard Ollivier, Directeur Général adjoint d’Alpine, dans un entretien sur le site du Groupe Renault. « La compétition (et avec elle l’esprit de gagne !) est une partie intégrante de l’ADN d’Alpine. Pour beaucoup, Alpine faisait office de petit poucet remportant de nombreux succès face aux "grandes marques" lors de rallyes internationaux ou de circuits (Porsche, Ferrari, BMW, …). Nous sommes conscients de l’importance qu’a la compétition dans l’ADN d’Alpine. Nous avons relancé son activité sportive dès 2013 en engageant Alpine en endurance dans la catégorie LMP2 aux 24 Heures du Mans et en championnat d’Europe (ELMS) et depuis 2015 en championnat du Monde (WEC), avec le succès que l’on connait » explique le Directeur Général.

Il faut avouer que le retour a été marqué par le succès : Alpine peut se vanter d’un double titre en European Le Mans Series (ELMS) en 2013 et 2014. L’endurance, un choix logique à en croire Bernard Ollivier : « L’endurance, qui a toujours été une discipline historique d’Alpine (54 voitures au départ des 24 Heures du Mans en 11 ans avec la victoire scratch en 1978) se justifie pleinement car toutes les marques prestigieuses de sport y participent ». En 2016, en plus du retour de la marque sur le plan commercial, l’engagement en endurance prend une nouvelle ampleur. Ce ne sont plus une mais deux voitures (Alpine A460) qui évolueront en Championnat du Monde d’Endurance (WEC) et aux 24 Heures du Mans en juin. « Alpine poursuit sa montée en régime avec une seconde voiture et un renforcement de notre effectif de pilotes. Nous avons cherché à optimiser nos moyens et nos ressources pour rassembler les meilleurs atouts. Rien n’est fortuit dans notre programme 2016 ».

Les Alpine A460 portant les n°35 et 36 seront au départ de la 84e édition des 24 Heures du Mans en juin prochain. Le Français Nicolas Lapierre, vainqueur en 2015 de la catégorie LM P2 avec l’équipe KCMG, l’Américain Gustavo Menezes, et les Chinois David Cheng et Ho-Pin Tung sont les premiers pilotes confirmés. Deux autres pilotes viendront les épauler. Une équipe qui a pour ambition de faire briller les couleurs du drapeau français au Mans. Serez-vous là en juin pour soutenir l’équipe française ?

A noter qu'en 2015, les spectateurs venus assister aux 24 Heures du Mans avaient eu l'honneur de découvrir en piste pour la toute première fois l'Alpine Celebration, concept-car réalisé pour honorer les 60 ans de la marque. 

Photo : LE MANS (SARTHE, FRANCE), PLACE DE LA REPUBLIQUE, 24 HEURES DU MANS, DIMANCHE 8 JUIN 2014, PESAGE. Alpine, un nom magique, qui attire les regards des passionnés d'automobile venus nombreux assister aux vérifications administratives et techniques dans le centre-ville du Mans.