24 Heures du Mans – Les scouts dans la course
Retour

24 Heures du Mans – Les scouts dans la course

Depuis plus de 70 ans, les scouts et guides de France jouent un rôle lors des 24 Heures du Mans. Ils se mobilisent pour la réussite de l’épreuve. A l’occasion de la journée mondiale du scoutisme, coup de projecteur sur les nombreuses missions de ces bénévoles.

C’est une très ancienne histoire que celle des scouts sur le circuit des 24 Heures du Mans. Si on connait bien la date de la première édition de la classique mancelle, on ignore en quelle année exactement, les scouts ont commencé à intervenir sur le circuit. Toutefois, dans le livre d’or du groupe Guynemer du Mans, on peut lire : « Au retour du 12ème Congrès eucharistique national d’Alger, qui se déroula du 3 au 7 mai 1939, et auquel participèrent cinq Routiers du clan Guynemer, leurs chéchias firent grosse impression aux 24 heures où ils assuraient le service des offices religieux ».

Dans les années cinquante, Michel Cosson, futur Président de l’ACO, avec ses amis scouts, tenait à jour l’immense panneau d’affichage des 24 heures qui surplombait les stands nord. Perchés à 20 mètres du sol sur des passerelles métalliques, au mépris du vertige, ils mettaient à jour inlassablement le classement et barraient d’une croix rouge les voitures en abandon.
En 1955, lors du tragique accident, les scouts accomplirent des missions très importantes au chevet des blessés. Dans un courrier très officiel adressé à Pierre Savin, architecte de la Ville du Mans et responsable départemental des scouts de France, le Préfet de la Sarthe de l’époque remercia l’ensemble des jeunes scouts pour leur bravoure dans un contexte très difficile.

En 1970, les scouts de France ont été contactés par la production du film « Le Mans » avec Steve McQueen pour être figurants. Jean-Claude Thiébaut, chef de poste, avait accepté de mettre des pionniers à la disposition de la production de film durant les vacances d’été. Ils s’étaient alors installés à l’emplacement de leur camp habituel sur le circuit et eurent régulièrement la visite de Steve McQueen qui n’hésitait pas à se livrer à des démonstrations de moto.

Durant une cinquantaine d’années, ce sont les scouts qui ont porté les drapeaux de nationalité des concurrents et pilotes lors de la cérémonie de départ. Ces dernières années, ils se sont mis à collecter les canettes métalliques lors des 24 Heures pour maintenir l’enceinte publique présentable et faire de l’écologie appliquée. Ils ont également d’autres fonctions comme la transmission de documents et l’assistance du prêtre lors de la traditionnelle messe qui se déroule durant la course, le dimanche matin.

Les 24 Heures du Mans, c’est la possibilité pour les scouts d’affirmer la présence du scoutisme et sa notion de service, qui intègre à la fois une dimension écologique et d’entraide. C’est aussi pour eux l’occasion de prendre conscience de ce qui se vit sur un circuit, à travers les démarches comportementales des spectateurs.