24 Heures du Mans - Philippe Gurdjian (1945-2014)
Retour

24 Heures du Mans - Philippe Gurdjian (1945-2014)

C’est en 1975 que Philippe Gurdjian a découvert les 24 Heures du Mans, sur Ferrari 365 GTB/4 (la fameuse « Daytona »). Il reçoit le drapeau à damier en treizième position dès cette première participation.

C’est en 1975 que Philippe Gurdjian a découvert les 24 Heures du Mans, sur Ferrari 365 GTB/4 (la fameuse « Daytona »). Il reçoit le drapeau à damier en treizième position dès cette première participation. Après un abandon en 1976, il est au départ trois éditions durant au volant de Porsche préparées des frères Manfred et Erwin Kremer. Grâce à ces deux grands spécialistes du constructeur de Stuttgart, Philippe Gurdjian signe son meilleur résultat dans la Sarthe en 1977 avec une septième place assortie d’une victoire de catégorie. A noter également que Philippe Gurdjian a eu comme équipier en 1978 et 79 le gentleman-driver allemand Louis Krages (dit John Winter), futur vainqueur des 24 Heures en 1985. En 1981, pour sa dernière participation en 1981 il retrouve Ferrari, au sein de la prestigieuse équipe américaine NART de Luigi Chinetti, qui signa en 1965 la dernière victoire mancelle du Cheval Cabré.
 

Pendant le dernier quart de siècle, on a surtout retrouvé Philippe Gurdjian dans le monde de la Formule 1. Jusqu’en 1998, il a été le promoteur du Grand Prix de France au moment de son arrivée sur le circuit de Magny-Cours en 1991, puis a contribué à l’arrivée de la F1 dans les pays dits émergents, notamment en Malaisie et à Abou Dhabi. On lui doit également la rénovation du circuit Paul Ricard, rebaptisé HTTT, qui accueille aujourd’hui les essais préliminaires (dits Prologue) du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, ainsi que la manche française de l’European Le Mans Series (elle aura lieu cette année le dimanche 14 septembre).

A la famille et aux proches de cet acteur majeur du sport automobile de ces quarante dernières années, l’Automobile Club de l’Ouest exprime sa plus profonde sympathie.