24 Heures du Mans – Quand BMW surprenait son monde avec la V12 LMR
Retour

24 Heures du Mans – Quand BMW surprenait son monde avec la V12 LMR

En 1999, BMW affrontait Toyota, Mercedes, Audi, Nissan et Panoz aux 24 Heures du Mans. La V12 LMR avait alors offert le premier succès de la marque allemande au classement général.

Avant que la BMW M Hybrid V8 ne participe aux 24 Heures du Mans 2024, souvenons-nous que la V12 LMR a remporté la course en 1999. Coup de projecteur sur ce prototype et un succès inédit.

La voiture

Face au double abandon de 1998, BMW modifie sa stratégie. Gerhard Berger, ancien pilote de Formule 1, est nommé directeur de BMW Motorsport et l’exploitation des deux V12 LMR engagées est confiée au team Schnitzer. Les bénéfices de cette restructuration ont d’abord été visibles aux 12 Heures de Sebring où la V12 LMR s’est imposée dès sa première participation aux mains de Tom Kristensen, JJ Lehto et Jorg Müller. Avant les 24 Heures, l’équipe a mené des essais à Monza et Silverstone. Ces tests ont permis de poursuivre le développement du prototype et de le rendre plus facile à piloter. Le moteur V12, développé à Munich est plus léger de 15 kg et plus compact. Sa puissance et sa consommation ont été améliorées. Il est donné pour 580 chevaux pour un régime maxi de 8 000 t/min.

La course

La 67e édition des 24 Heures du Mans fut parmi l’une des plus passionnantes de l’histoire. Toyota, Mercedes, Audi, BMW, Nissan et Panoz étaient au départ avec l’ambition de remporter la classique mancelle. Flashback sur une course à rebondissements.

Mercedes débute bien la course jusqu’à ce que le pilote britannique Peter Dumbreck s’envole à 20 h 47 dans la seconde courbe entre les virages de Mulsanne et d’Indianapolis. Décision est alors prise de retirer la dernière CLR en course. Les Nissan R391, Audi R8R et R8C puis des Panoz LMP-1 Roadster S en retrait en termes de performance, le duel oppose alors BMW et Toyota. Une crevaison pour la GT-One #1 et un accident pour la #2 offrent la tête de la course à la V12 LMR #17. Victime d’une sortie de piste le dimanche 11 h 55, c’est la #15 confiée à Yannick Dalmas, Joachim Winkelhock et Pierluigi Martini prend le relais et offre à BMW une première victoire aux 24 Heures du Mans. Avec quatre victoires, Yannick Dalmas devient ainsi l’égal d’Olivier Gendebien et d’Henri Pescarolo.

BMW M Motorsport va faire son retour en FIA WEC et aux 24 Heures du Mans en 2024. Un an après sa première saison en IMSA WeatherTech SportsCar Championship en 2023, la nouvelle BMW M Hybrid V8 sera engagée en catégorie Hypercar. Les premiers essais ont récemment eu lieu sur le circuit de Varano de Melegari en Italie.