Bain de foule pour MissionH24 à la Baule-Escoublac
Retour

Bain de foule pour MissionH24 à la Baule-Escoublac

Invité à l’occasion de l’année automobile 2022 de la ville de la Baule-Escoublac, le programme hydrogène de l’Automobile Club de l’Ouest avec GreenGT a présenté la mobilité zéro émission au grand public, en faisant des démonstrations avec le prototype LMPH2G sur le front de mer. Spectaculaire et instructif.

Il est arrivé, pieds nus, en courant, remontant de la plage après avoir entendu son nom annoncé au micro de la sono. Pas question de perdre sa place ! Tiré au sort parmi tous les bulletins des participants au jeu concours organisé par la mairie de la Baule-Escoublac avec MissionH24, ce touriste pour le week-end vient de gagner un des deux baptêmes en prototype de course électrique hydrogène, la LMPH2G, au côté du pilote Stéphane Richelmi. Cette expérience, il ne peut la manquer.

Ce samedi 3 septembre 2022, la portion du front de mer, située entre l’avenue Charles de Gaulle et l’avenue de la Mer, connait une activité particulière. Depuis la veille au soir, le camion de course de H24Racing, la structure sportive qui engage en compétition, en Michelin Le Mans Cup, en catégorie voiture innovante, le prototype électrique hydrogène, a pris ses quartiers, en bord de mer, suscitant un trafic piétons et vélos intense. Dans le cadre de l’année automobile, la ville de la Baule-Escoublac a souhaité organiser un volet ‘’mobilité durable’’ et a convié MissionH24, programme en collaboration entre l’ACO et GreenGT, qui promeut l’hydrogène en compétition, en Endurance et notamment aux 24 Heures du Mans à horizon 2025. La transition énergétique est nécessaire et des solutions peuvent exister. Voilà le sens de cette journée de démonstration, de pédagogie, d’échanges. Autour du camion de course, différentes animations (émission radio avec table ronde, jeux..) ont été prévues pour le public, entre les trois séquences ‘’Action’’, les trois roulages de la LMPH2G, planifiés à 11, 14 et 15 heures.  

A 11 heures, le Maire Franck Louvrier, en combinaison et casqué, installé dans le cockpit en passager, ouvre la voie, en réalisant un aller-retour, bref mais intense, sur une portion de la route du bord de mer : Avec une pointe à plus de 180 km/h, là où d’ordinaire le 30 ou le 50 km/h sont la norme d’ordinaire, devant une foule enthousiaste et curieuse, et quelques gouttes d’eau à la sortie des échappements de la LMPH2G à l’arrivée s’écoulant sur le bitume, il découvre de ‘’l’intérieur’’, la compétition zéro émission via l’hydrogène, le potentiel existant de cette technologie. Les spectateurs, en sécurité, de part et d’autre de l’avenue, sont venus en nombre pour assister à ces roulages particuliers d’un véhicule témoignant de l’engagement de l’ACO dans la transition énergétique.
Avec GreenGT, société spécialisée dans les solutions de propulsion électrique-hydrogène de haute puissance, le club sarthois, organisateur des 24 Heures du Mans, participe au déploiement de l’hydrogène depuis 2018, date du lancement officiel de MissionH24, programme destiné à la création d’une catégorie dédiée à l’hydrogène aux 24 Heures du Mans à horizon 2025.

Dans sa combinaison siglée H24Racing, Franck Louvrier témoigne :  « Avec ces roulages, nous pouvons constater qu’un futur zéro émission est possible, qu’il existe. » Accueilli par Pierre Fillon, président de l’ACO, l’élu peut se rafraîchir grâce à une bouteille d’eau….de voiture, l’unique émission aux échappements de ce prototype à pile à combustible.

Par la suite, les impressions recueillies auprès des deux nouveaux baptisés à bord de la LMPH2G se résumaient ainsi : « C’est incroyable mais oui c’est possible. » Pour la première fois, MissionH24 poussait l’immersion grand public à ce point, en embarquant deux spectateurs, tout en poursuivant tout au long de la journée ses échanges avec le public, répondant aux interrogations, aux réserves, en transparence.

Avec l’équipe MissionH24, l’Automobile Club de l’Ouest était impliqué dans cet événement, via la présence précieuse d’une quinzaine de membre du club, des délégations 44 et 85, pour assurer la sécurité des roulages de la voiture. Preuve si il le fallait de l’esprit club ! 

PHOTO 1/4