Didier Bonnet n’est plus
Retour

Didier Bonnet n’est plus

 

Photo : Christian Vignon - ACO/Nikon

 

Didier Bonnet était une figure de l’histoire française de l’Endurance : pilote, patron d'écurie et constructeur, qui a inscrit son nom au palmarès des 24 Heures.

Né en 1949, Didier Bonnet construit sa réputation en courses de côte, qu’il commence à fréquenter il y a tout juste quarante ans. Il s’illustre ainsi en Championnat de France de la Montagne pendant douze ans, de 1971 à 1983. Il signe plus d’une centaine de victoires, et termine vice-champion 2e Division en 1983 au volant d'une Lola 2 litres.

Après avoir bifurqué vers l’endurance, Didier Bonnet fonde sa propre écurie Bonnet Auto Racing en 1989. Dans la foulée, il crée sa propre voiture, avec l’aide d’anciens du constructeur britannique Tiga, dont il a eu l’occasion de piloter les voitures précédemment. C’est la naissance de Debora, acronyme de Didier Bonnet Racing. En 1992, il participe ainsi aux 24 Heures du Mans au volant de sa propre voiture, assemblée à Planoise (Doubs), à quelques kilomètres de sa terre natale de Besançon. En 1995, la Debora LMP 295, équipée d’un moteur Ford 4 cylindres turbocompressé, s’impose en catégorie LM P2, avec au volant Bernard Santal, Edouard Sezionale et Patrice Roussel, qui terminent 20e au général. C’est le meilleur résultat d’une voiture de Didier Bonnet en Sarthe.

On verra des Debora au Mans jusqu’en 2000. La dernière apparition de Didier Bonnet dans le paddock du circuit des 24 Heures remonte à l’édition 2009 de LMstory. Il nous a quittés le 13 janvier, à l’âge de 61 ans. Il était marié et père de deux enfants.

Jean-Philippe Doret

Photo : LE MANS, PLACE DES JACOBINS, 24 HEURES DU MANS 1992. Première participation de Debora (ici au pesage), avec au volant Didier Bonnet, Jacques Heuclin et Gérard Tremblay.