ELMS – Panis Racing remporte les 4 Heures de Monza 2021
Retour

ELMS – Panis Racing remporte les 4 Heures de Monza 2021

L’écurie française Panis Racing décroche le premier succès de son histoire à l’issue des 4 Heures de Monza 2021. Une course particulièrement disputée, marquée par de nombreux faits de course.

Julien Canal, James Allen et Will Stevens peuvent repartir avec le sourire du temple de la vitesse. Aux commandes de leur Oreca 07 #65, les trois hommes ont mené une course parfaite, sans erreur. Ils offrent ainsi à la structure dirigée par Olivier Panis - associé à Sarah et Simon Abadie - un premier succès amplement mérité. Fidèle depuis 2016 à l’European Le Mans Series, l’équipe gagne avec cette victoire une confiance forte, idéale avant la prochaine échéance : les 24 Heures du Mans.

Au départ de cette quatrième manche du championnat européen, on pouvait croire que la victoire allait (encore) se jouer entre l’Aurus #26 G-Drive Racing partie en tête ou l’équipe Orlen Team WRT avec l’Oreca #41. L’Oreca #22 de l’équipe United Autosports aussi se montrait rapide lors des premiers tours, laissant penser à une bataille à trois. Mais un fait de course va tout chambouler.

Après quarante minutes de course, la Porsche #77 de l’équipe Proton Competition part en tête-à-queue. L’intervention de la voiture de sécurité est nécessaire. Alors, les équipes United Autosports et Panis Racing anticipent l’arrêt prévu de leurs voitures respectives. Les Oreca #22 et #65 se glissent dans la voie des stands avant que celle-ci ne soit fermée. Une stratégie qui s’avérera être la meilleure. Orlen Team WRT s’arrête ensuite alors que la voie des stands est en théorie fermée, pour effectuer un arrêt ravitaillement d’urgence de cinq secondes afin de remettre assez de carburant pour continuer. Chez G-Drive Racing, l’Aurus #26 qui avaient récupéré le commandement pendant la précipitation, est en panne d’essence alors que la voiture de sécurité s’efface. La voiture repart 18e. Racing Team Nederland aussi doit repasser par les stands et chute en 8e place.

Suivra alors une lutte entre les équipes United Autosports et Panis Racing. Will Stevens (Oreca #65 Panis Racing) et Tom Gamble (Oreca #22 United Autosports) vont s’affronter lors des derniers relais, l’équipe française garde la tête et s’impose. Sixième du général, Roberto Merhi offre à l’Aurus #25 de G-Drive Racing la victoire de la catégorie LMP2 Pro-Am après une longue bagarre avec l’Oreca #34 de Charlie Eastwood (Racing Team Turkey).

En catégorie LMP3, la Duqueine M30-D08-Nissan #4 de DKR Engineering a été la voiture référente sur tout le week-end. Comme cela avait déjà été le cas au Castellet, la structure luxembourgeoise fait le plein de points avec la pole position et la victoire.

Nouvelle victoire Ferrari en catégorie LMGTE, et même triplé pour la marque au cheval cabré à l’occasion de cette épreuve disputée à la maison ou presque. Mais cette fois, ce n’est ni l’équipe Iron Lynx ni la structure italienne AF Corse que l’on retrouve sur la plus haute marche du podium. C’est l’équipe suisse Spirit of Race qui, avec le point de la pole position et la victoire, continue d’être menaçante au championnat. Sur la ligne, la #55 de Duncan Cameron, Alessandro Pier Guidi et David Perel devance la #80 de Matteo Cressoni, Rino Mastronardi et Miguel Molina de 2,8 secondes. François Perrodo, Emmanuel Collard et Alessio Rovera sont eux à 5 secondes derrière seulement.

Prochain rendez-vous à la mi-septembre à Spa-Francorchamps. Mais d'ici là, la plupart des équipes de cet ELMS millésime 2021 vont se retrouver dans la Sarthe pour les 24 Heures du Mans (les 21 et 22 août).