FIA WEC Saison 10 : dix bougies et une grille record
Retour

FIA WEC Saison 10 : dix bougies et une grille record

Pour son dixième anniversaire, le Championnat du monde d'Endurance de la FIA offre une liste d'engagés plus fournie que jamais, avec de grands noms tels Toyota, Peugeot, Alpine, Glickenhaus, Porsche, Ferrari, Corvette, Aston Martin ou encore Penske...

Pour voir tout ce beau monde s’affronter sur la piste, il faudra patienter jusqu'au 12 mars, premier des deux jours du traditionnel Prologue, cette année en Floride, sur ce tracé mythique de Sebring qui accueillera six jours plus tard la première manche de la campagne à venir.

Le coup d'envoi de la 10e saison du FIA WEC est donné ce mercredi 12 janvier pour révéler la liste des engagés pour 2022. Un moment toujours très attendu par les fans et les concurrents.

En 2012, faire renaître de ses cendres le Championnat du monde d’Endurance apparaissait comme un défi fou. Dix ans après, il est peu de dire que celui-ci a été relevé avec brio. Nous en voulons pour preuve le nombre d’engagés au départ de cette dixième saison : 39. Du jamais vu ! 

Mais là ne sera pas l'unique fait marquant de cet exercice, qui doit voir le retour au programme des 6 Heures de Fuji et des 1000 miles de Sebring. Et pour cause, le FIA WEC utilisera pour la première fois un carburant renouvelable œuvre de TotalEnergies : le Excellium Racing 100. De quoi réduire d'au moins 65% les émissions de CO2 par rapport à un carburant fossile traditionnel.

Avec les arrivées annoncées en Hypercar de Audi, Cadillac, Ferrari, Porsche et consorts, 2023 est déjà dans toutes les têtes. Mais au vu du contingent d'inscrits, 2022 va aussi valoir le détour, avec bon nombre de concurrents venus justement préparer cette saison 11. 

Hypercar

A tout seigneur tout honneur. Pour sa deuxième saison, la catégorie Hypercar verra s'affronter jusqu’à six autos, et notamment deux Peugeot, qui fait son retour dans la catégorie reine de l'Endurance.

  • Toyota défendra son titre avec deux GR010 Hybrid. Kazuki Nakajima – désormais vice-président de Toyota Gazoo Racing Europe – cède sa place sur la n°8 à son compatriote Ryo Hirakawa. En plus d'officier au volant de la n°7, Kamui Kobayashi remplace Hisatake Murata au poste de team principal.
  • Alpine remet le couvert avec une A480-Gibson. Forte d'une première saison encourageante, l'écurie française de Philippe Sinault devrait donner encore davantage de fil à retordre à Toyota.
  • Présente à trois reprises en 2021, le Glickenhaus Racing sera présent sur l'intégralité de la saison avec au moins une 007 LMH, au volant de laquelle nous retrouverons notamment le Toulousain Olivier Pla.
  • Peugeot est bel et bien inscrit. Les très attendues 9X8 arboreront les numéros 93 et 94.

LMGTE Pro

Si tout le monde a encore en mémoire l'extraordinaire bataille ayant opposé Ferrari à Porsche en 2021, le spectacle sera plus beau encore en 2022, Corvette venant transformer ce duel en triangulaire. 

  • Grande nouvelle : pour la première fois de son histoire, Corvette Racing va disputer une saison intégrale du FIA WEC. Au volant de la C8.R n°64, nous retrouverons deux grands noms : Nick Tandy - vainqueur des 24 Heures du Mans 2015 avec Porsche - et Tommy Milner, double lauréat de la classique sarthoise en GTE Pro.
  • Les titres lui ayant échappé d'un rien en 2021, Porsche est avide de revanche. Pour mener à bien sa mission, décision a été prise de réunir à nouveau au volant de la n°92 les deux champions du monde GTE 2018-2019, à savoir Michael Christensen et Kévin Estre.
  • Tout comme Porsche, Ferrari et AF Corse passeront l'an prochain en Hypercar. Mais pour mettre les troupes en confiance, quoi de mieux qu'un septième titre Constructeurs GTE en dix saisons ?

LMP2

Avec 15 autos... et autant d'Oreca 07, jamais le contingent d'engagés n'avait été aussi important. Nombreux sont les écuries et pilotes venus préparer leur arrivée en Hypercar, à l'instar du Team Penske, mais aussi de Dane Cameron, Felipe Nasr ou Nico Müller. D'autres veulent prouver qu'ils ont le talent pour y accéder. D'où un niveau extraordinaire, tant côté écuries que derrière le volant.

  • Quatre nouvelles venues en FIA WEC : Team Penske, Prema Orlen, Vector Sport et Ultimate, transfuge de l'ELMS et qui a donc décidé de passer à l'étage supérieur.
  • WRT alignera deux autos, dont l'une pour Sean Gelael et ses amis, brillants l'an passé chez Jota. Titré en 2021 pour ses débuts dans la catégorie, l'entité belge vise la passe de deux. 
  • Team Penske, futur allié de Porsche, vient préparer 2023. L'occasion pour Emmanuel Collard (50 ans) de renouer avec une équipe qu'il a notamment mené à la victoire aux 12 Heures de Sebring 2008, il y a 14 ans ! L'écurie américaine la plus titrée de l'histoire effectuera donc sa deuxième apparition aux 24 Heures du Mans, la première depuis 1971.
  • Inscrit sur la n°23 du United Autosports, l'Américain Josh Pierson va devenir à 16 ans le plus jeune pilote de l'histoire du FIA WEC... et des 24 Heures du Mans.
  • Brillante l'an passé en Alpine Elf Europa Cup, la jeune Lilou Wadoux va débuter en LMP2, au sein du Richard Mille Racing Team. Un talent à suivre.
  • Surprenante pour ses débuts à ce niveau l'an dernier, l'écurie polonaise Inter Europol Competition confirme ses ambitions en enrôlant l'ex-pilote de F1 mexicain Esteban Gutierrez.
  • Quadruple vice-championne en titre, l'équipe Jota compte sur ses deux autos pour décrocher enfin le graal. Will Stevens remplace le néo-retraité Anthony Davidson sur la n°38.
  • Référence mondiale de la monoplace, Prema débarque en Endurance forte notamment de trois titres sur quatre possible l'an passé en FIA F2 et FIA F3. Associée à Orlen, elle comptera sur deux des trois champions ELMS sortants : Robert Kubica et Louis Delétraz.
  • AF Corse arrive en LMP2, pour la première fois en son nom propre, avec les champions GTE Am en titre. L'occasion pour Ferrari de voir si ses deux pépites : Nicklas Nielsen et Alessio Rovera, ont les épaules pour défendre les intérêts de la marque en Hypercar. Premier pilote à remporter trois titres en FIA WEC, François Perrodo se verrait bien ajouter à son palmarès le LMP2 Pro/Am.
  • En plus de son programme en IMSA avec Cadillac et le Chip Ganassi Racing, Sébastien Bourdais va épauler la nouvelle écurie Vector Sport et disputer ses 15e 24 Heures du Mans. Il fera notamment équipe avec Nico Müller, qui défendra en 2023 les intérêts d'Audi. 

LMGTE Am

Tout comme en GTE Pro, trois constructeurs seront représentés - Aston Martin, Ferrari et Porsche - pour un total de 13 voitures, un record. L'équipage tenant du titre passé en LM P2, la lutte à sa succession s'annonce des plus ouvertes. 

  • Ex-fer de lance de Ferrari en GTE Pro, Toni Vilander fait son retour en WEC, sur la 488 GTE n°21 d'AF Corse. Tout comme Spirit of Race, écurie qui fera confiance, entre autres, à Pierre Ragues, crédité de 13 départs aux 24 Heures du Mans.
  • Les ténors que sont Dempsey-Proton Racing, Team Project ou encore Iron Lynx aligneront une nouvelle fois deux autos. Mais pour la première fois, la Ferrari n°85 confiée à un trio 100% féminin sera alignée sous la bannière Iron Dames.
  • Champion du monde GTE 2019-2020, Nicki Thiim est attendu sur la Vantage AMR n°98. Une voiture qui fait partie des candidates au titre, tout comme une autre Aston Martin : la n°33 de TF Sport, vice-championne 2021.

Chiffres-clés :

Pour sa saison 10 et son 10e anniversaire, le FIA WEC pourra compter sur 39 voitures défendant les intérêts de 12 pays : Italie (8), Allemagne (6), Grande-Bretagne (5), USA (5), France (5), Japon (3), Suisse (2), Pologne (1), Canada (1), Belgique (1), Slovaquie (1) et RAF (1)

Avec 15 autos, la catégorie LMP2 est la plus représentée devant le LMGTE Am (13), l'Hypercar (6) et le LM GTE Pro (5)

Comme l'an passé, 2 équipages seront tout ou partie composés par des pilotes de la gente féminine, à savoir ceux du Richard Mille Racing Team et d'Iron Dames

Un total de 6 champions du monde d'Endurance (Sébastien Buemi, Mike Conway, Loïc Duval, Kamui Kobayashi, et Brendon Hartley José-Maria Lopez) sont en lice, sans oublier 5 champions du monde GTE (James Calado, Michael Christensen, Kévin Estre, Alessandro Pier Guidi et Nicki Thiim).

Retrouvez la liste des engagés du FIA WEC 2022.

Mohammed Ben Sulayem, Président de la Fédération Internationale de l’Automobile : « L'annonce de la liste des engagés du Championnat du monde d'endurance de la FIA est toujours un moment très attendu. Le championnat continue à se renforcer et la liste des engagés pour 2022 reflète parfaitement ce fait. Les chiffres sont encore meilleurs que l'année dernière, avec des équipes de premier plan et des pilotes de classe mondiale représentés dans les quatre catégories, qui contribuent à la qualité globale de la grille. Pendant ce temps-là, la catégorie Hypercar entame sa deuxième année, s'imposant comme la catégorie reine du championnat et offrant une excellente plateforme aux constructeurs. Des temps passionnants s'annoncent pour le championnat, à la fois pour cette saison et durant les années à venir, ce qui est très encourageant. »

Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest : « Le Championnat d’Endurance de la FIA a bien grandi ! Pour fêter les dix ans du WEC, la grille de départ dévoile un nombre de concurrents inégalé. Les enjeux et nouveautés de cette année sont majeurs, tant sur le plan sportif que dans la continuité de notre stratégie en matière de RSE. À ce titre, l’introduction d’un biocarburant 100% renouvelable, l’Excellium Racing 100 développé par notre partenaire TotalEnergies, est un accomplissement dont nous sommes particulièrement fiers. Je souhaite à tous les concurrents, engagés en Hypercar, en LMP2, en GTE, une excellente saison et leur donne rendez-vous le vendredi 18 mars prochain pour le départ des 1000 Miles de Sebring. »

Frédéric Lequien, Directeur Général du championnat du monde d’endurance de la FIA : « Quelle plus belle façon de célébrer le dixième anniversaire du Championnat du Monde d’Endurance avec un nombre record de voitures sur la grille. Non seulement nous avons un plateau fort et varié en Hypercar et LMGTE Pro, et nous voyons également un nombre record de LMP2 et LMGTE Am, témoignant de la croissance continue du WEC. L'avenir du WEC est extrêmement prometteur et nous avons hâte de voir tout le monde à Sebring pour le début de ce qui promet d'être une saison mémorable. »