Ils font les 24 Heures du Mans – Portrait de François Perrodo (Ferrari #83)
Retour

Ils font les 24 Heures du Mans – Portrait de François Perrodo (Ferrari #83)

La 88e édition des 24 Heures du Mans réunira en piste des pilotes de tous horizons. Qu’ils soient pilotes amateurs ou patrons d’équipes, tous ont gravi les paliers de la pyramide de l’endurance avec l’ambition de s’aligner sur la classique mancelle. Coup de projecteur sur François Perrodo, pilote de l’équipe AF Corse.

Equipe : AF Corse

Catégorie : LMGTE Am

Voiture/pilotes

Ferrari 488 GTE EVO #83 pilotée par François Perrodo/Emmanuel Collard/Nicklas Nielsen

Son histoire

D’abord bercé par le rugby, François Perrodo est venu au sport automobile peu à peu, une fois le permis en main. « La passion a commencé par les voitures de route, la découverte du plaisir de conduire. » C’est l’acquisition d’une Porsche Boxster qui l’oriente vers les circuits. « De fil en aiguille, la progression s’est faite naturellement, mais relativement tard. Et après les premiers trackdays, j’ai voulu essayer une voiture de course. » C’est par des épreuves classiques, avec des voitures historiques, « des épreuves comme le Tour Auto » que le francilien débute en compétition. Puis, à partir de 2010, viennent les débuts en moderne, par le championnat VdeV. Cela continue de s’enchaîner ensuite, et François Perrodo se retrouve engagé en ELMS puis aux 24 Heures du Mans. « Tout s’est fait assez rapidement, mais progressivement. »

Ses réalisations

Alors que sa 10e saison est en cours, François Perrodo peut se targuer de quelques belles performances : « Un titre WEC en 2016, en GTE Am, vice-champion en 2015, deux podiums au Mans, quelques beaux résultats qui font plaisir ». Naturellement, c’est le titre obtenu en 2016 qui couronne ce palmarès. « On l’obtient à la dernière course, à Bahreïn. C’est l’aboutissement d’un championnat long de huit courses, où, même si Le Mans c’est le double de points, il faut finir chaque course; ça se gagne sur la durée. Il faut faire chaque course intelligemment pour jouer les points à chaque fois, et surtout tâcher d’éviter tout abandon, parce que c’est quasiment éliminatoire. Il y avait une belle bagarre avec deux autres équipages. »

Ses ambitions

Un autre titre est dans le viseur de François Perrodo, puisqu’il est actuellement en tête du Championnat pilotes (à égalité avec Emmanuel Collard et Nicklas Nielsen). Mais il reste deux courses : les 24 Heures du Mans et les 8 Heures de Bahreïn. Alors ce week-end, « clairement, l’objectif, c’est de rester dans les gros points, surtout par rapport à nos adversaires directs en WEC, qui sont les Aston Martin Vantage #90 et #98. On sait que cela va être très dur : il y a un très gros niveau en LMGTE Am cette année. Passer la nuit, ça va être le plus important, surtout si les conditions météo sont compliquées. À nous de faire attention, et de conduire intelligemment ».