Juan Pablo Montoya bientôt au rendez-vous des 24 Heures du Mans ?
Retour

Juan Pablo Montoya bientôt au rendez-vous des 24 Heures du Mans ?

Juan Pablo Montoya ambitionne-t-il d'ajouter un jour Le Mans

Invité par Porsche à participer le dimanche 22 novembre au premier Rookie Test organisé par le Championnat du Monde d'Endurance dans la foulée des 6 Heures de Bahreïn, le Colombien a immédiatement fait parler la poudre en réalisant le meilleur chrono de la journée... de plus d'une seconde plus rapide que le meilleur tour en course réalisé la veille par Neel Jani, vainqueur de la manche de clôture du Championnat du Monde d'Endurance 2015 avec une voiture identique ! Alors, Juan Pablo Montoya un jour aux 24 Heures du Mans sur Porsche ? La question brûle d'autant plus les lèvres que le Colombien s'est déjà imposé sur quelques-uns des plus grands circuits du monde.

Indianapolis, Monza, Hockenheim, Monaco, Silverstone, Watkins Glen, Daytona... Ce mini-atlas historique du sport automobile est celui de Juan Pablo Montoya. Pas de titre de Champion du Monde, mais un palmarès de "racer", selon l'expression consacrée aux Etats-Unis. Car ce pur-sang n'aime rien tant que les tracés où l'on va très vite... à l'exception notable du Grand Prix de Monaco, succès de prestige signé en 2003. Ainsi, en juillet 2014, Juan Pablo Montoya a remporté, sur le circuit ovale de Pocono (Pennsylvanie), la course la plus rapide de l'histoire du sport automobile : 500 miles (800 kilomètres) avalés en 2 h 28, soit 325,660 km/h de moyenne ! En vrai "racer", il a déjà accompli un parcours des plus éclectiques : les pelotons monoplaces de la Formule 1 et de l'IndyCar (deux victoires à Indianapolis), les berlines de la Nascar et aussi les rendez-vous de longue haleine de l'endurance à l'américaine, avec trois victoires aux 24 Heures Rolex de Daytona.

Vainqueur et recordman de la distance au Mans en 2010, le nouveau Champion du Monde d'Endurance Timo Bernhard définit le tracé des 24 Heures comme un circuit de hautes vitesses... qui devrait donc convenir comme un gant à Juan Pablo Montoya. Après le Grand Prix de Monaco et les 500 miles d'Indianapolis, les 24 Heures du Mans figureront-elles un jour sur l'agenda, voire au palmarès, de Juan Pablo Montoya ? Un éventuel succès sarthois pourrait lui permettre de rejoindre Graham Hill, seul pilote à avoir accroché à son palmarès ces trois joyaux du sport automobile. Et être le couronnement ultime d'une carrière unique en son genre.

Jean-Philippe Doret / ACO

Photo : SAKHIR (ROYAUME DE BAHREÏN), BAHRAIN INTERNATIONAL CIRCUIT, DIMANCHE 22 NOVEMBRE 2015, ROOKIE TEST DU CHAMPIONNAT DU MONDE D'ENDURANCE. Selon Juan Pablo Montoya, ici au volant, la Porsche 919 Hybrid est "tellement bonne qu'on ne se rend pas compte de la vitesse à laquelle on roule."