L’Automobile Club de l’Ouest salue la mémoire de Johnny Dumfries
Retour

L’Automobile Club de l’Ouest salue la mémoire de Johnny Dumfries

C’est avec émotion que l’Automobile Club de l’Ouest a appris la disparition de Johnny Dumfries. Le pilote écossais avait remporté les 24 Heures du Mans 1988 sur Jaguar.

Johnny Dumfries se révèle en 1984, en remportant le très convoité championnat britannique de Formule 3, avec dix victoires en 17 courses, succédant au palmarès à Ayrton Senna. En 1986, il devient l’équipier du Brésilien chez Lotus. Après cette unique saison en Formule 1, il dispute l’année suivante ses première 24 Heures du Mans au sein de l’équipe Kouros-Mercedes. Si Johnny Dumfries et ses coéquipiers Chip Ganassi et Mike Thackwell sont contraints à l'abandon, l'Ecossais n'en signe pas moins le meilleur tour en course de cette 55e édition en 3'25''40.

En 1988, il rejoint l’équipe TWR Jaguar et remporte la course, associé au Britannique Andy Wallace et au Néerlandais Jan Lammers. Trente et un ans après sa dernière victoire sarthoise, Jaguar met fin pour la circonstance au règne de Porsche, invaincu aux 24 Heures depuis 1981.

En 1989 et 1990, Johnny Dumfries est pilote Toyota, avant de rejoindre l’équipe française Courage Compétition pour ses cinquièmes et dernières 24 Heures du Mans en 1991.

Dans l’histoire des 24 Heures du Mans, la victoire de Johnny Dumfries aura été une manière de trait d’union entre les pilotes professionnels de son époque et les pionniers aristocrates du sport automobile. De son patronyme complet John Colum Crichton-Stuart, il portait le titre de marquis de Bute, septième de la lignée. Ainsi, il prendra le nom de John Bute après avoir mis un terme à sa carrière de pilote – Dumfries étant le nom de l’un des domaines ayant appartenu à sa famille.

A sa famille et à ses proches, l’Automobile Club de l’Ouest présente ses plus sincères condoléances.