La 89e édition des 24 Heures du Mans en chiffres
Retour

La 89e édition des 24 Heures du Mans en chiffres

Découvrez les chiffres à retenir de la 89e édition des 24 Heures du Mans remportée par la Toyota GR010 Hybrid #7 de Toyota Gazoo Racing.

4

En remportant la 89e édition des 24 Heures du Mans, Toyota Gazoo Racing a décroché une quatrième victoire sur la classique mancelle. Le constructeur japonais rejoint ainsi Alfa Romeo et Ford au rang des marques comptant quatre succès au Mans.

5 055,2

C’est le nombre de kilomètres réalisés par la Toyota GR010 Hybrid #8 victorieuse à 210,5 km/h de moyenne. Cela représente 371 tours. C’est 16 de moins qu’en 2020.

3’27’’607

Il s’agit du meilleur tour en course réalisé par Brendon Hartley, pilote de la Toyota GR010 Hybrid #8 de Toyota Gazoo Racing. Une performance réalisée lors du 60e tour.

11

Ce chiffre correspond au nombre de changement de leader au classement général enregistré durant la course. Ces revirements ont essentiellement concerné les Toyota #7 et #8. À noter que l’Alpine A480-Gibson #36 d’Alpine Elf Matmut a mené un tour durant la course. En catégorie LMP2, on en a observé 28 contre 18 en LMGTE Pro et 29 en LMGTE Am !

339,1 km/h

C’est la meilleure vitesse de pointe relevée durant cette 89e édition. Une vitesse maximale que l’on doit à la Toyota GR010 Hybrid #7 de Toyota Gazoo Racing. Cette vitesse a été enregistrée dans le 72e tour, Kamui Kobayashi était alors au volant de la voiture.
Voici les plus grandes vitesses maximales constatées dans les autres catégories :

  • LMP2 : 325,8 km/h par l’Oreca 07-Gibson #34 d’Inter Europol Competition au 347e tour ;
  • LMGTE Pro : 309,1 km/h par la Chevrolet Corvette C8.R #64 de Corvette Racing au 57e tour ;
  • LMGTE Am : 306,5 km/h par l’Aston Martin Vantage AMR #95 de TF Sport au 33e tour.

15

Il s’agit du nombre d’abandons enregistrés à l’issue de la course. En 2020, dix voitures furent contraintes à l’abandon contre 11 en 2019 et 16 en 2018. À noter que deux voitures n’ont pas été classées : l’Oreca 07-Gibson #41 de Team WRT et la #82 de Risi Competizione.

5/5

Sur cinq voitures inscrites en catégorie Hypercar, nouvelle catégorie reine des 24 Heures du Mans, cinq ont été saluées par le drapeau à damier.

50 000

C’est le nombre de spectateurs, selon la jauge autorisée, qui ont assisté à cette 89e édition des 24 Heures du Mans.