La catégorie LMGTE, un des plus beaux plateaux de l’histoire des 24 Heures du Mans
Retour

La catégorie LMGTE, un des plus beaux plateaux de l’histoire des 24 Heures du Mans

Avec le retour de BMW, le plateau LM GTE Pro n’a jamais été aussi riche. Les six constructeurs que sont Aston Martin, BMW, Chevrolet Corvette, Ferrari, Ford et Porsche vont se battre pour la victoire avec des pilotes professionnels qui assurent le spectacle.

LM GTE Pro : six marques pour un titre

Une seule marque remportera la prochaine édition des 24 Heures du Mans en LM GTE Pro, alors que six constructeurs visent cet objectif ! Cette année, BMW fait son grand retour au Mans, venant gonfler les effectifs des LM GTE Pro où se battent déjà Aston Martin, Chevrolet Corvette, Ferrari, Ford et Porsche. Et le jeu semble particulièrement ouvert dans une catégorie remportée par Aston Martin en 2017.

BMW rêve de réitérer l’exploit de Ford en 2016, victorieux à l'issue de sa première tentative. Pour cela, la marque bavaroise mise sur la compétitivité de la M8 GTE (deux voitures), dont la version de série sera dévoilée à l’occasion de l’épreuve. En face, les Ford GT de Chip Ganassi Racing (quatre voitures) et les Ferrari 488 GTE d’AF Corse (trois voitures) ne sont pas prêtes à se laisser distancer, deux d’entre elles étant montées sur le podium lors de la première manche de la Super Saison 2018/2019 du Championnat du Monde d'Endurance (FIA WEC) à Spa-Francorchamps. Il faudra aussi se méfier des Porsche 911 RSR (quatre voitures) qui entrent dans leur deuxième année d’exploitation et se verraient bien signer une victoire de catégorie au Mans cette année, la dernière remontant à 2013. Enfin, Aston Martin alignera une toute nouvelle Vantage AMR (deux voitures) garantissant à la marque de Gaydon d’être à nouveau dans le rythme des meilleurs.

Les spéculations sur le constructeur qui remportera la prochaine édition des 24 Heures du Mans vont bon train, mais le suspense restera certainement total jusqu’à la fin de la course comme lors de la 85e édition, qui s'est jouée dans les toutes dernières boucles.

Au volant des LM GTE Pro, on ne trouve pour ainsi dire que des "pointures". Parmi elles, les équipages formés, sur deux Porsche 911 RSR par, notamment, les anciens vainqueurs au classement général Romain Dumas et Timo Bernhard ou Nick Tandy et Earl Bamber inspirent le respect. On retrouve également des piliers de la catégorie, comme Darren Turner chez Aston Martin, Toni Vilander chez Ferrari, Oliver Gavin et Jan Magnussen chez Chevrolet Corvette ou encore Dirk Müller et Sébastien Bourdais chez Ford, tous anciens vainqueurs de catégorie dans la Sarthe. Pour BMW, ce sont Martin Tomczyk et Augusto Farfus qui joueront les premiers rôles.

PHOTO 1/6

LM GTE Am : des pilotes amateurs face aux pros

Cela fait partie de ce que l’on appelle « l’esprit des 24 Heures du Mans » : sur le même circuit, à l’occasion de la même course, des pilotes amateurs peuvent se mesurer aux meilleurs pilotes professionnels du monde. Cette année, ils seront treize sur la grille de départ en LM GTE Am, répartis entre six Porsche 911 RSR, cinq Ferrari 488 GTE et deux Aston Martin Vantage.

Equipes fidèles ou invitées, comme Dempsey Proton Racing, Proton Competition, Gulf Racing, TF Sport, Aston Martin Racing ou JMW Motorsport, animeront à coup sûr cette classe qui impose au moins deux pilotes amateurs afin d’assurer une place aux gentlemen drivers. Toutes les équipes défendront leur chance jusqu’à la dernière minute du double tour d’horloge sarthois et l'écurie JMW Motorsport, qui remet son trophée en jeu avec Liam Griffin en pilote titulaire, aura des concurrentes de taille face à elle.

PHOTO 1/3