Le Mans 1967 : Chaparral 2F, l'innovation au pouvoir !
Retour

Le Mans 1967 : Chaparral 2F, l'innovation au pouvoir !

En 1967, Ford a

La Chaparral 2F est une évolution en version prototype fermé de la 2E de 1966. Cette dernière présentait la particularité d'être surmontée d'un énorme aileron mobile couvrant toute la largeur de la voiture. Il est actionné par une troisième petite pédale (le pédalier ne comprend que l'accélérateur et le frein du fait de l'utilisation d'une boîte automatique), que le pilote actionne pour l'incliner à volonté et ainsi augmenter l'efficacité du freinage en virage. Réalisée en matière plastique, la coque abrite un moteur Chevrolet de sept litres de cylindrée.

Aux 24 Heures du Mans 1967, la 2F est engagée en deux exemplaires, pour Phil Hill-Mike Spence (n°7) et Bob Johnson-Bruce Jennings (n°8). La 7 signe le deuxième temps des qualifications derrière la Ford Mk VI de Mark Donohue-Bruce McLaren. Mais les deux Chaparral sont contraintes à l'abandon. Hill et Spence sont victimes d'un aileron bloqué en position inclinée (d'où un gros handicap aérodynamique en ligne droite) de problèmes récurrents de boîte de vitesses, tandis que Johnson-Jennings se retirent sur un problème de démarreur.

Mais la Chaparral 2F a suffisamment marqué les esprits pour que les ailerons apparaissent en Formule 1 dès 1968. L'aileron mobile y est même réintroduit en 2011 (mais à usage réglementé) sous le nom de DRS (Drag Reduction System, ou système de réduction de la trainée). Les spectateurs des 6 Heures du Circuit des Amériques ont depuis hier le plaisir de retrouver la Chaparral 2F en exposition dans l'enceinte du circuit. Son génial créateur Jim Hall, aujourd'hui âgé de 80 ans, est également présent en tant que Grand Marshal de cette cinquième manche du Championnat du Monde d'Endurance 2015, dont il donnera le départ ce samedi 19 septembre à 17h00 (dimanche 20 à minuit heure française).

Jean-Philippe Doret / ACO

Photo : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS, SAMEDI 10 & DIMANCHE 11 JUIN 1967. Outre leurs trouvailles techniques et aérodynamiques, les prototypes Chaparral (ici la 2F de Phil Hill-Mike Spence) avaient la particularité d'être intégralement peints en blanc.