Les 24 Heures du Mans aux sources de Michel Vaillant (1) : 1937
Retour

Les 24 Heures du Mans aux sources de Michel Vaillant (1) : 1937

Sign

Cette année-là, Jean Graton a treize ans et part à la découverte des 24 Heures du Mans en compagnie de son père. Fleuron de l'automobile française de très grand luxe, notamment avec la fabuleuse Type 41 (dite "Royale"), Bugatti signe la première de ses deux victoires sarthoises, avec au volant Jean-Pierre Wimille et Robert Benoist. Vingt ans plus tard, Jean Graton saura se souvenir de ce premier grand rendez-vous avec le sport automobile lorsqu'il créé le personnage d'Henri Vaillant, patriarche du clan et père de Michel, et dont Ettore Bugatti est, avec aussi Enzo Ferrari, l'une des grandes sources d'inspiration.

Cette découverte du Mans ressurgit également en 1974, dans deux pages savoureuses de l'album "Des filles et des moteurs". Lors de la grande réception pour les fiançailles de Michel, Henri Vaillant raconte sa participation aux 24 Heures du Mans en 1939, en compagnie de la Britannique Margaret Randson, son ancienne coéquipière (clin d'oeil à l'histoire mancelle des années de l'entre deux Guerres, qui a vu la participation de plusieurs pilotes féminins). Tous deux sont au volant de la première Vaillante de compétition. Le début de course est prometteur, jusqu'à une sortie de piste prématurée et rédhibitoire de Margaret Randson... qui provoque l'abandon de la Vaillante en voulant "simplement" éviter un lapin traversant la piste ! Eclat de rire général de l'assistance, même si on imagine aisément le savon passé en 1939 par Henri Vaillant à la pauvre pilote britannique... A noter que cette édition 1939 a vu la deuxième victoire de Bugatti aux 24 Heures du Mans : Jean-Pierre Wimille est toujours là, associé cette fois à Pierre Veyron. Jean Graton a probablement choisi de situer ce flashback en 1939 en référence à ce succès, deux ans après sa découverte du Mans...

Jean-Philippe Doret / ACO

Photo : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS, SAMEDI 19 & DIMANCHE 20 JUIN 1937. Les formes de la Bugatti Type 57 victorieuse en 1937 présente un certain air de famille avec la première Vaillante de compétition des 24 Heures du Mans 1939, à (re)découvrir dans "Jean Graton et Michel Vaillant, l'aventure automobile" et dans l'album "Des filles et des moteurs".