Les acteurs de la saga Porsche aux 24 Heures du Mans
Retour

Les acteurs de la saga Porsche aux 24 Heures du Mans

À l’occasion de l’officialisation de l’engagement de Porsche en catégorie Hypercar, revenons sur quelques-uns des hommes clés des 19 succès du constructeur allemand aux 24 Heures du Mans.

Ferdinand et Ferry Porsche

Porsche a été créé en 1931 par Ferdinand Porsche puis repris par son fils Ferry. Le sport automobile et l’endurance ont toujours fait partie intégrante de la marque allemande. C’est en 1951 que Porsche participe pour la première fois aux 24 Heures du Mans avec la 356, une voiture construite sur la plate-forme de la Volkswagen Coccinelle. Un premier engagement auréolé d’une 20e place au classement général et la première de la catégorie réservée aux voitures de 751 à 1 100cc. Depuis, Porsche a su faire preuve de fidélité à la classique mancelle. Un attachement récompensé par 19 victoires au classement général, un record pour un constructeur, et d’innombrables succès dans toutes les catégories.

Ferdinand Piech

Visionnaire, audacieux et avant-gardiste, voici comment qualifier l’homme à qui l’ont doit la naissance de la Porsche 917, la voiture qui a permis au constructeur allemand de décrocher sa première victoire aux 24 Heures du Mans. Petit-fils de Ferdinand Porsche, il travaille d’abord sous la direction de son oncle, Ferry Porsche, sur les moteurs de la marque après une thèse d’ingénierie mécanique. En 1967, il intègre le département compétition puis devient Directeur Recherche et Développement en 1968. Ferdinand Piëch dira de la 917 qu’elle a constitué « le plus gros risque de sa carrière ».

Ferdinand Piëch & Gerhard Mitter lors de la présentation de la Porsche 917.
Ferdinand Piëch & Gerhard Mitter lors de la présentation de la Porsche 917.

Hans Herrmann et Richard Attwood

Ils sont les artisans, en piste, de la première des 19 victoires de Porsche aux 24 Heures du Mans avec la 917 K de 1970.
Boulanger de formation, Hans Herrmann était l’homme d’une seule marque : Porsche. Ce pilote allemand aujourd’hui âgé de 92 ans et qui compte 14 participations a toujours été fidèle à la marque de Zuffenhausen. Peu avant les 24 Heures du Mans 1970, il avait fait la promesse à son épouse de renoncer à la compétition en cas de victoire. Chose promise, chose due.
Plongé dans l’univers de l’automobile grâce à ses parents dirigeants de concession, Richard Attwood est l’un des pilotes d’usine les plus titrés de Porsche. « Contrairement à ce que beaucoup de gens peuvent penser, je n'ai jamais fait d'essais avec la 917. J'ai conduit une 917 pour la première fois lors d'une course de qualification en 1969 », se souvient Richard Attwood. « En 1970, je n'ai pas cru une seule minute que nous avions la moindre chance de gagner. »

Jacky Ickx

Sur ses six victoires aux 24 Heures du Mans, Jacky Ickx en a glané quatre avec Porsche : 1976, 1977 et 1981 au volant de la 936 puis 1982 avec la 956. Véritable fer de lance de la marque allemande, Jacky Ickx a permis, avec ses coéquipiers, la première victoire d’un moteur turbocompressé en 1976 avec la Porsche 936. Autre fait marquant, en 1977, il change de voiture durant la course et livre une prestation flamboyante durant la nuit pour finalement remporter l’épreuve. « Il faut remettre les choses à leur place. Il y a les héros en piste, mais aussi une énorme injustice, car les choses se passent bien en amont de la course, avec des gens qu'on ne voit jamais. Ce sont ces gens-là qui font d'un pilote ce qu'il est. Ils sont passionnés et travaillent dans l'ombre. Ce sont les artisans d'un projet, quelle que puisse être la course dans le monde entier. Ils vous offrent un outil, et si vous êtes là au bon moment, c'est l'outil gagnant. La seule chose qui reste à faire pour le pilote - si l'on peut dire ! - c'est de rester en piste et d'aller le plus vite possible », tempère le pilote belge réputé pour son élégance.

Jacky Ickx, sextuple vainqueur des 24 Heures du Mans, au volant de la Porsche 936.
Jacky Ickx, sextuple vainqueur des 24 Heures du Mans, au volant de la Porsche 936.

Norbert Singer

Peu de noms ont été plus étroitement associés aux 24 Heures du Mans que celui de l’ingénieur Norbert Singer. Sur les 19 victoires que compte le constructeur allemand en Sarthe, 16 ont impliqué la participation de Norbert Singer. Il a joué un rôle déterminant auprès des équipes d’usine mais aussi avec les structures clientes. Jusqu’à sa retraite en 2004, Norbert Singer était également chef de projet pour la plupart des voitures de course Porsche. Il était aussi responsable des décisions stratégiques et tactiques le jour de la course. La plus grande étape technique de la carrière de Norbert Singer est probablement le développement de la Porsche 956. Il a prouvé sa formidable expertise dans le domaine de l’aérodynamisme et a fourni à cette voiture un effet de sol exceptionnel et par conséquent une tenue de route extrêmement efficace. En 2003, il a reçu le prix « Spirit of Le Mans » de la part de l’ACO. « Norbert a donné aux voitures de course Porsche les ingrédients qui en ont fait des machines victorieuses. Si vous parliez à Norbert d’un problème, vous étiez certain qu’il était résolu avant que la voiture rejoigne la grille de départ », résume Derek Bell.

Sur les 19 victoires que compte le constructeur allemand en Sarthe, 16 ont impliqué la participation de Norbert Singer.
Sur les 19 victoires que compte le constructeur allemand en Sarthe, 16 ont impliqué la participation de Norbert Singer.

Fritz Enzinger et Andreas Seidl

Fritz Enzinger et Andreas Seidl sont les chevilles ouvrières du projet Porsche LMP1 mené entre 2014 et 2017. Enzinger était vice-président du programme LMP1 tandis que Seidl avait le rôle de chef d’équipe et de directeur technique. C’est fin juin 2011 que Porsche avait annoncé son retour au plus haut niveau de l’endurance avec un prototype hybride : la Porsche 919 Hybrid. Cette voiture était construite autour de la nouvelle règlementation de l’ACO et a défié Audi et Toyota. La 919 Hybrid était la voiture de course la plus évoluée techniquement créée par Porsche. À l’issue de ses quatre années d’exploitation, elle a glané 17 victoires en 34 courses dont trois victoires aux 24 Heures du Mans (2015, 2016 et 2017). « Ce fut quatre années exceptionnelles. Nous sommes très fiers du succès que nous avons pu obtenir avec cette voiture axée sur la technologie », avait confié Andreas Seidl en novembre 2017 après la dernière course disputée par la 919 Hybrid à Bahreïn dans le cadre du FIA WEC.

Porsche fera son retour dans la catégorie reine du Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC) et prépare un engagement dans la nouvelle catégorie Hypercar à partir de 2023 avec une LMDh.

PHOTO : Hans Herrmann et Richard Attwood posant devant la Porsche 917 K victorieuse des 24 Heures du Mans 1970.

Lire aussi : 24 Heures du Mans - Les 19 succès de Porsche à travers six voitures légendaires.