Marco Bonanomi (ENSO) : "Je pense que nous serons plus constants que les LMP2 en course"
Retour

Marco Bonanomi (ENSO) : "Je pense que nous serons plus constants que les LMP2 en course"

La présence de Marco Bonanomi a été annoncée seulement quelques jours avant la Journée Test. Le pilote italien connaît bien les 24 Heures du Mans pour les avoir disputées à trois reprises, à chaque fois pour le compte d'Audi en LMP1. Il fera équipage les 17 et 18 juin avec Dominik Kraihamer et Oliver Webb sur l'ENSO CLM P1/01 - Nismo #4 engagée par ByKolles Racing Team en catégorie LMP1.

Votre présence au sein de l’équipe ByKolles Racing Team a été annoncée tardivement. Comment se sont faits les contacts ?

« C’est vrai que cela s’est fait à la dernière minute. Je ne sais pas exactement, mais James Rossiter (le pilote qu’il remplace, ndlr) a eu un souci de clash de dates, il est au Japon pour des essais, je crois. Ils m’ont alors appelé, j’ai dit oui tout de suite et je suis ravi d’être ici. »

Quel est le bilan de votre Journée Test ?

« Ce fut vraiment une bonne journée pour nous. Nous avons fait beaucoup de kilomètres et emmagasiné pas mal d’informations. Notre rythme a été plutôt bon, nous avons bien travaillé sur le set-up de la voiture et n’avons pas eu de souci particulier, ce qui est une bonne nouvelle pour nous. La vitesse et la fiabilité s’améliorent à chaque sortie de l'auto, ce qui est positif ! L’équipe a fait du bon travail. Nous sommes impatients de prendre le départ de la course maintenant. » 

Quel sera l’objectif de l’équipe ByKolles Racing Team aux 24 Heures du Mans ?

« Faire du mieux que nous pouvons. La situation est assez bizarre car nous ne sommes pas en mesure de lutter face aux LMP1 hybrides et les LMP2 sont vraiment très rapides cette année. Elles sont même plus vites que nous dans certaines portions. Nous avons un peu plus de puissance dans les virages, peut être un peu plus d’adhérence aussi. Je pense que les LMP2 ne seront pas capables de maintenir ce rythme de 3’28 tout au long de la course et que nous serons plus constants. Nous viserons le meilleur résultat possible et cela passera déjà par terminer la course. »

Vous prendrez votre quatrième départ des 24 Heures du Mans. Quel est votre meilleur souvenir jusqu’à maintenant ?

« Le selfie que j’ai pu faire sur la podium (rires). Il y avait tellement de monde (Marco Bonanomi fait référence à son podium en 2012, il a en effet terminé 3e de la course en compagnie de Mike Rockenfeller et Olivier Jarvis sur l’Audi R18 ultra, ndlr). Piloter de nuit fait aussi partie des bons moments que l’on a lorsque l’on pilote au Mans. Faire un tour clair ici est vraiment un sentiment spécial. Pour moi, c’est juste incroyable d’être de retour, ici cette année. C’est une piste tout simplement magique et c’est toujours une sensation particulière de rouler sur ce tracé. Cela me rappele mes années passées chez Audi. »

Photo : L'ENSO CLM P1/01 #4 a signé le 7e temps de la Journée Test en 3'28''701, le 6e des LMP1. Cependant, elle a été devancée par l'Alpine A470 n°35 (LMP2).