Mark Webber, Vern Schuppan et autres Australiens aux 24 Heures du Mans
Retour

Mark Webber, Vern Schuppan et autres Australiens aux 24 Heures du Mans

Mark Webber deviendra pilote du programme LM P1 de Porsche en 2014, et rejoindra dans l

Mark Webber, Vern Schuppan et autres Australiens aux 24 Heures du Mans

 

Photo :

 

Vern Schuppan se souviendra sans doute longtemps de l’arrivée victorieuse de sa voiture aux 24 Heures 1983. Pilotée à ce moment par Al Holbert, elle crachait un panache de fumée aussi abondant qu’inquiétant par son échappement latéral gauche… et n’aurait peut-être pas supporté un tour de plus. Un de ces miracles dont les 24 Heures du Mans ont parfois le secret, pour le plus grand bonheur de Vern Schuppan et de son autre coéquipier Hurley Haywood, dont on imagine aisément l’angoisse : à ce moment, ils se rendaient à la cérémonie du podium, avec à l’esprit l’idée que la victoire pouvait se transformer en abandon d’une seconde à l’autre !

Par la suite, deux frères d’Australie sont entrés dans l’histoire mancelle. Vainqueur des 24 Heures en 1993 sur Peugeot 905 avec deux équipiers français, Eric Helary et Christophe Bouchut, Geoff Brabham couronnait une superbe carrière en endurance, principalement effectuée aux Etats-Unis. En 2008, une autre Peugeot, la 908 HDi FAP, offrait une belle victoire à son frère cadet David. Associé à Marc Gené et Alexander Wurz, il franchit à ce moment une nouvelle étape, avec un succès au général qui suivait deux victoires consécutives en catégorie GT en tant que pilote d’usine Aston Martin. Premier pilote Champion du Monde en Formule 1 avec une monoplace à moteur arrière (1959 et 60), puis seul de l’histoire au volant d’une voiture portant son nom (1966), Sir Jack Brabham, qui ne participa qu’à trois reprises aux 24 Heures, peut être fier de sa descendance. Sans oublier son troisième fils Gary, qui connut la satisfaction de voir le drapeau à damier à l’issue de sa seule participation sarthoise en 1989, au volant d’une Porsche 962 C partagée avec le suédois Eje Elgh… et Vern Shuppan, pilote et patron d’écurie pour la circonstance.

A partir de 2014, nul doute que Mark Webber va enrichir à sa manière cette belle saga. Il a lui-même quelques revanches à prendre, après son abandon en 1998 et surtout ses deux spectaculaires vols planés de 1999, qui avaient entrainé le forfait de sa Mercedes. Sera-t-il le prochain Australien vainqueur en Sarthe ? Il en a incontestablement l’étoffe…

Jean-Philippe Doret / ACO

Photo : CIRCUIT DES 24 HEURES (LE MANS, SARTHE), 24 HEURES DU MANS, COURSE, 19 JUIN 1983. La Porsche 956 (n°3) de Vern Schuppan, Al Holbert et Hurley Haywood a connu une fin de course agitée, avec la perte d'une portière puis ce gros panache de fumée.