Patrick Dempsey : l'incroyable histoire aux 24 Heures du Mans
Retour

Patrick Dempsey : l'incroyable histoire aux 24 Heures du Mans

L'acteur américain, héros de la toute nouvelle série sur TF1, "la vérité sur l'affaire Harry Québert", évolue avec succès devant la caméra mais également derrière un volant, en compétition automobile. Le comédien est aussi connu et reconnu pour ses talents de pilote au Mans et en Endurance.

Vedette américaine, qui a joué les premiers rôles dans la série télévisée Grey's Anatomy, ou avec Renée Zellweger et Colin Firth dans "Bridget Jones's Baby, le 3e volet du Journal de Bridget Jones, ou dans ''Il était une fois", entre autres productions US, Patrick Dempsey, 52 ans, est habitué à certaines récompenses, mais il est un trophée auquel il tient particulièrement: celui qui salue sa 2e place aux 24 Heures du Mans 2015, dans la catégorie LM GTE Am. Ce 14 juin 2015, la joie du natif du Maine sur le podium mythique du Mans n'est ni feinte ni surjouée. Il n'est pas un acteur à cet instant, il est alors un pilote et un coéquipier, harassé mais comblé, après une course animée jusque dans ses derniers relais.

Dempsey, acteur professionnel, qui a découvert et aimé l'automobile tout petit, grâce aux modèles réduits que son papa lui offrait, est un vrai fan de sport automobile, qui s'adonne à sa passion depuis plusieurs années, aux Etats Unis puis au Mans, puis en Championnat du Monde d'Endurance de la FIA, s'astreignant à un entrainement spécifique, qui s'est investi au point de devenir copropriétaire de l'écurie Dempsey Proton, en contrat avec Porsche. Avant lui, d'autres personnalités se sont illustrées aux 24 Heures du Mans, notamment Paul Newman, engagé lui aussi en course, ou encore Steve McQueen pour le tournage de son film. Il n'est pas un pionnier mais sa trajectoire est singulière...

Le premier engagement de Dempsey aux 24 Heures du Mans date de 2009. Il pilote alors une Ferrari F430 GTC (n° 81) du Team Seattle Advanced Engineering, dans le but de récolter des fonds pour le Seattle Children's Hospital, ville où se situe l'action de Grey's Anantomy, et l'association française Mécénat Chirurgie cardiaque - Enfants du monde. Chaque kilomètre parcouru équivaut à une somme, qui sera remise à ces deux associations qui viennent en aide aux enfants souffrant de malformations cardiaques. La mission, double, est accomplie: Dempsey boucle ses premières 24 Heures du Mans, un résultat loin d'être évident, à la 30e place, et l'équipe rassemble 250 000 $ pour le Seattle Children's Hospital et 70 000 € pour Mécénat Chirurgie Cardiaque. 

L'Américain, dès lors, se pique du virus de la compétition. A ses performances sur scène, il ajoute à son agenda des performances sur piste, sur différents circuits. Il reviendra aux 24 Heures du Mans en 2013, 2014 et 2015, jusqu'à cette 2 e place en LMGTE Am et ce podium dans la Sarthe avec Patrick Long et Marco Seefried.

En 2018, en juin dernier, celui qui a redonné la priorité à sa carrière cinématographique monte cette fois sur la plus haute marche du podium du Mans. Dempsey, patron d'écurie, voit sa voiture et son équipage décrocher la victoire aux 24 Heures en catégorie LMGTE Am, avec le trio Ried-Andlauer-Campbell. Là encore, l'enthousiasme et la fierté de l'américain sont bien réels. Pour assister à cette 86e édition de la plus grande course d'endurance, il avait quitté le Canada pour quelques jours, et le tournage sur lequel il était alors engagé, avec Jean-Jacques Annaud, ''la vérité sur l'affaire Harry Québert.'', qui sera diffusée à partir du 21 novembre sur TF1.

Invité ces dernières semaines à faire la promotion de cette nouvelle série sur TF1, Patrick Dempsey a expliqué à maintes reprises sa passion pour la compétition automobile, "une activité réelle, concrête" qui n'autorise qu'une seule prise et s'inscrit dans le concret. "J'adore la course automobile, surtout Le Mans, qui est la plus grande course du monde. J'aime être là-bas, avec les fans. J'apprécie beaucoup cette camaraderie, et le challenge aussi bien physique que mental. C'est super le sport automobile ! C'est une leçon d'humilité."

L'acteur-pilote-patron d'équipe se verrait interprêter un coureur automobile dans un film? "Non, je ne crois pas. Steve McQueen a parfaitement capturé l'atmosphère des 24 Heures. Ce film est un modèle, il est emblématique."