Pink Floyd : une histoire musicale… et automobile
Retour

Pink Floyd : une histoire musicale… et automobile

 

Photo : D.R. - Archives ACO

La réédition CD en version remasterisée de la discographie de Pink Floyd permet non seulement de se repencher en musique sur l’un des groupes les plus influents de l’histoire du rock, mais aussi sur la passion automobile de son manager et d’un de ses musiciens.

Nick Mason, le batteur du groupe, aime raconter qu’il a acheté sa Ferrari GTO, la première voiture de son impressionnante collection, grâce à l’argent rapporté par les ventes (plus de quarante millions d'exemplaires !) de l’album ‘The Dark Side Of The Moon’, paru en 1973. Mais un autre proche du groupe a aussi partagé cette passion automobile : Steve O’Rourke.

Steve O’Rourke (1940-2003) est devenu le manager de Pink Floyd en 1968, dans la foulée de la sortie de son deuxième disque ‘A Saucerful Of Secrets’. En 1980, il dispute ses premières 24 Heures du Mans, qu’il achève en 23e position au volant d’une Ferrari BB 512 engagée par EMKA, la société qu’il a créée pour gérer la carrière du groupe. En 1983 il aligne sa propre voiture, l’EMKA C83/1, un prototype propulsé par un moteur Aston Martin qui termine 17e. C'est le meilleur résultat manceau de Steve O'Rourke en tant que pilote et propriétaire d'écurie. En 1983, Nick Mason est l’un de ses coéquipiers, mais la course de leur BMW M1 s’achève sur un abandon à la 22e heure. En tant que « simple » pilote, Steve O'Rourke signe son meilleur résultat aux 24 Heures en 1998, avec une quatrième au volant d'une McLaren F1 en compagnie de Bill Auberlen et Tim Sugden, engagée sous la bannière de l'écurie Gulf Davidoff. A noter que la voiture portait les couleurs rouge et blanc de EMI, la maison de disques de Pink Floyd.

Initiateur de l’intégrale CD remasterisée du groupe qui vient de paraître, Nick Mason compte cinq participations mancelles jusqu'en 1984, et a obtenu son meilleur classement dès sa première venue en 1979, avec une 18e place au volant d’une Lola T297. En 2007, il avait exposé une partie de sa collection à Paris, dans le cadre du salon Rétromobile. Celle-ci comprend quelques modèles qui ont écrit de belles pages de la légende des 24 Heures du Mans : Ferrari GTO, Porsche 962, Jaguar Type D, Ferrari 512, McLaren F1, Bentley… On a également vu Nick Mason prendre le volant dans certaines grandes manifestations historiques, comme le Festival of Speed de Goodwood, ou encore Le Mans Classic. De quoi donner envie de charger l’intégrale de Pink Floyd dans son iPod, et d'aller l’écouter au Mans et sur plus les grands circuits du monde, pour saluer comme il se doit la double vie musicale et automobile du défunt manager du groupe et de son batteur historique, acteurs majeurs de l’histoire du rock des 45 dernières années…

Jean-Philippe Doret

Photo : CIRCUIT DES 24 HEURES DU MANS (LE MANS, SARTHE), 24 HEURES DU MANS, 16 & 17 JUIN 1984. Pour sa dernière participation mancelle, Nick Mason partage le volant d'une Porsche 956 avec René Metge et Richard Lloyd.