Rétrospective : les 24 Heures du Mans en 8 - 1998
Retour

Rétrospective : les 24 Heures du Mans en 8 - 1998

L'édition 1998 des 24 Heures du Mans a été tout simplement superbe avec un plateau qui comprenait six constructeurs officiels : BMW, Chrysler, Toyota, Mercedes, Nissan et Porsche. Au final, la marque de Stuttgart l'a emporté.

Généralités :

Date : 6 et 7 juin 1998
Nombre de partants : 47 partants
Nombre d’abandons : 24 abandons
Spectateurs : 190 000
Départ donné par Bill Campbell, le maire d’Atlanta (Etats-Unis)

 

Les forces en présence 

Six "usines" sont présentes dans la course. Porsche (GT1) présent depuis 1996 fait face à de nouveaux adversaires comme Toyota (GT One), Mercedes (SLR), Nissan (R390 GT1), BMW (V12 LM en association avec Williams F1). Quant à Chrysler (Viper GTS-R), la marque est en GT2. Panoz, avec ses Esperante GTR-1 motorisées par Ford, arrive en Sarthe et on peut toujours compter sur McLaren qui s’est imposé en 1995. 1998 est considéré comme l’une des courses du siècle au même titre que les 24 Heures du Mans 1967 avec le duel Ford / Ferrari, mais aussi 1999.

 

Résumé succinct de la course

Très tôt dans la course, Mercedes et BMW abandonnent sur différents soucis techniques. La lutte à plusieurs se transforme vite en duel Toyota / Porsche. Si les GT One n°27 (retardées) et n°28 (abandon) sont hors jeu, la n°29 de Thierry Boutsen / Ralf Kelleners et Geoff Lees mène la danse et échange la tête de course avec les deux Porsche 911 GT1 (n°25 et n°26). Les Nissan et les McLaren ont du mal à suivre le rythme des 911 GT1 et de l’auto japonaise. A deux heures de l’arrivée, la Toyota n°29 est toujours en tête lorsqu’elle est signalée au ralenti après Mulsanne, puis arrêtée à Arnage. C’est l’abandon : arbre primaire de la boîte de vitesses cassé. Porsche remporte cette édition grâce à la n°26 !

 

Quelques chiffres clés et anecdotes 

- Départ donné à 14 heures pour cause de finale de Roland Garros et de Coupe du monde de Football.

- Victoire d’un rookie (débutant) : Laurent Aiello.

- Avec McNish, Aiello et Ortelli, la moyenne d'âge des vainqueurs est de 28,33 ans.

- Il s’agit de la 16e victoire Porsche. Il faudra attendre 2015 pour voir la marque allemande de nouveau remporter l’épreuve.

- Doublé Porsche avec la seconde place de la Porsche 911 GT1 n°25 de Bob Wollek, Jörg Müller et Uwe Alzen.

 - Oshino/Suzuki/Kageyama sur la Nissan R390 GT1 n°32 terminent 3e, constituant le premier équipage 100 % japonais à accéder au podium.

- Quatre autos ont occupé la tête de la course : Toyota GT-One n°28, Toyota GT-One n°29, Porsche 911 GT1 n°25, Porsche 911 GT1 n°26

- Elf Haberthur Racing engage une Porsche 911 GT2 dont la décoration est signée Georges Wolinski, le regretté dessinateur de Charlie Hebdo.

- Le Prix Jean Rondeau (pour le meilleur espoir français) est attribué à Franck Montagny.

- Le Prix Escra (meilleure assistance technique) est revenu à la Ferrari 333 SP n°3 de Moretti Racing.

- Le Prix de la Communication est attribué à Fiona Miller, attachée de presse pour Panoz Motorsports.

- Meilleure vitesse enregistrée : 326 km/h par Nissan aux essais et 324 km/h pour BMW en course.

- Mauro Baldi gagne les 24 Heures de Daytona et les 12 Heures de Sebring la même année (1998) après avoir remporté les 24 Heures du Mans en 1994.

- Le 10 octobre 1998 : 1ère édition de "Petit Le Mans" aux Etats-Unis sur le circuit de Road Atlanta d’où la présence du maire d’Atlanta.

 

Les vainqueurs 

Au classement général : Porsche GT1 n°26 d’Allan McNish, Laurent Aiello et Stéphane Ortelli

Ecart avec le 2e : un tour soit 13,654 km

Distance parcourue : 4 783,781 km à 199,324 km/h de moyenne

Meilleur temps à la Journée Test : Allan McNish (Porsche GT1) en 3’37’’687

Meilleur temps aux essais : Bernd Schneider sur la Mercedes CLK n°35 en 3’35’’544

Meilleur temps en course : Martin Brundle sur la Toyota GT One n°28 en 3‘41’’809.

Victoire en LMP1 de la Ferrari 333 SP n°12 de Doyle Risi Racing avec Wayne Taylor, Eric Van de Poele et Fermin Vélez. Il s'agit de la dernière victoire d'un prototype Ferrari au Mans. 

Victoire en GT2 de la Chrysler Viper GTS-R n°53 avec Justin Bell, David Donohue et Luca Drudi, ce qui constitue la première victoire de la marque américaine.

 

D'après les précieuses informations d'Infos-Course 

Photo :  24 HEURES DU MANS, DIMANCHE 7 JUIN 1998, COURSE.