Toyota et le FIA WEC, dix ans et 32 victoires
Retour

Toyota et le FIA WEC, dix ans et 32 victoires

En 2011, l’Automobile Club de l’Ouest (ACO) et la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) annoncent la création du Championnat du Monde d’Endurance FIA, dit également FIA WEC (pour World Endurance Championship), dont la catégorie reine, dite LMP1 à cette époque, accueille la technologie hybride. Le FIA WEC comprend six à huit courses par saison, dont les formats varient de six à 24 heures. Ce calendrier intercontinental (Europe, Amérique, Asie, Moyen-Orient) intègre les 24 Heures du Mans, véritable joyau de la couronne de cette nouvelle compétition.

2012-2020 : l’ère hybride

En 2012, pour la saison inaugurale, Toyota fait sa rentrée au plus haut niveau de l’endurance mondiale. Après treize ans d’absence, Toyota choisit les 24 Heures du Mans comme première course de ce grand retour, ainsi que la technologie hybride, dont le constructeur nippon est l’un des leaders mondiaux de l’utilisation routière. Le prototype TS030 Hybrid utilise un moteur thermique V8 de 530 ch, accouplé à un moteur électrique de 300 ch alimenté par la récupération d’énergie cinétique au freinage. La TS050 Hybrid, qui a remporté les trois dernières éditions des 24 Heures du Mans, est propulsée par un moteur V6 double turbo, associé à deux moteurs électriques pour une puissance totale de 1000 ch.

Toyota est depuis lors le seul constructeur engagé de façon ininterrompue dans la catégorie reine du FIA WEC. A la veille des 24 Heures du Mans 2021, la marque détient le record de victoires au général avec 32 succès, dont les trois dernières éditions des 24 Heures. Toyota a également remporté trois titres Constructeurs (2014, 2018-2019, 2019-2020) et pilotes, avec Sébastien Buemi (2014, 2018-2019), Anthony Davidson (2014), Kazuki Nakajima (2018-2019), ainsi que les Champions du Monde en titre de la saison 2019-2020 Mike Conway, Kamui Kobayashi et Jose Maria Lopez.

2021 : Hypercar, une nouvelle histoire

Toyota est aujourd’hui l’un des constructeurs pionniers de l’Hypercar, qui succède en 2021 aux prototypes LMP1, avec déjà trois victoires à l’issue des trois premières courses FIA WEC de cette nouvelle ère.

L’Hypercar permet aux constructeurs de concevoir intégralement leur voiture. La spécificité de l’Hypercar est aussi visuelle. Son aspect extérieur doit prendre en compte non seulement les contraintes techniques et aérodynamiques liées à la compétition et à la règlementation, mais aussi les codes esthétiques des modèles de route de la marque, ce qui facilitera en outre son identification instantanée auprès du public.

Plusieurs marques ont déjà confirmé leur intention de rejoindre cettecatégorie, dont les premiers constructeurs engagés en 2021 sont Toyota et aussi Glickenhaus. Attendu en 2022, Peugeot vient de dévoiler son Hypercar 9X8, tandis que Porsche, Audi et Ferrari seront en piste en 2023… année du centenaire des 24 Heures du Mans.

Profitez de l’exposition exceptionnelle dès maintenant, et ce jusqu’au 20 février 2022.

Pour en savoir plus sur le Musée des 24 Heures du Mans.