Vidéo : le triplé Porsche aux 24 Heures du Mans 1982
Retour

Vidéo : le triplé Porsche aux 24 Heures du Mans 1982

Trente-et-un an après le triplé historique qui a consacré les Porsche 956 aux 24 Heures du Mans, un retour sur cet évènement s’avère nécessaire…

L’année 1982 aura été marquée par la mise en place d’un règlement autorisant une nouvelle génération de voitures : les Groupe C. Limitée par leur consommation et par le nombre de ravitaillements autorisés (25 maximum), Porsche a dû, comme les autres constructeurs, travailler d’arrache-pied pour mettre au point des bolides qui puissent à la fois répondre à cette réglementation et remporter les 24 Heures du Mans. Cette redoutable équation a donné naissance à la 956. Rapidement, la supériorité allemande se montre implacable. La domination est telle que ni le meilleur tour signé par Jean Ragnotti sur Rondeau (3’36’’9), ni l’arrivée de nouveaux constructeurs  comme le Manceau Yves Courage et sa toute nouvelle Cougar ou encore le retour d'Aston Martin (via les châssis Nimrod) ne seront suffisants. Malgré les arrêts aux stands et les hasards des incidents dont sont victimes les toutes nouvelles 956, leur rythme est tellement insoutenable que, sur les cinquante-neuf voitures engagées, seulement dix-huit franchiront la ligne d’arrivée.  

A l’issue d’une course aux rebondissements multiples Porsche place sans véritablement l’avoir envisagé ses trois 956 dans l’ordre des numéros. Ainsi, pour la cinquantième édition des 24 Heures du Mans, Jacky Ickx  signe sa sixième victoire, tandis que son ami et coéquipier Derek Bell s’adjuge un troisième succès.  

Retrouvez en images dans cette vidéo d’anthologie (traduite en anglais) cette grande page de la légende des 24 Heures du Mans.