Vincent Vosse raconte ses 24 Heures du Mans
Retour

Vincent Vosse raconte ses 24 Heures du Mans

Vincent Vosse est à la tête de l’équipe WRT qui a engagé l’an dernier une Ligier JS P2 aux 4 Heures de Spa-Francorchamps en European Le Mans Series (2e de la course). Sa structure dispute également les Blancpain Endurance Series avec des Audi R8 LMS. Le Belge possède un beau palmarès en tant que pilote (vainqueur des 24 Heures de Spa en 2002 et champion Le Mans Series en 2006 sur une Aston Martin DBR9 de Larbre Compétition) mais aussi en tant que team-manager (double vainqueur des 24 Heures de Spa en 2011 et 2014, et des 24 Heures du Nürburgring en 2015). Il a disputé six fois les 24 Heures du Mans. Retour sur ses différentes participations.

Ses souvenirs des 24 Heures du Mans : « Je n’ai quasiment que des bons souvenirs de mes différentes participations aux 24 Heures du Mans. Déjà, rien que d’être présent au Mans est déjà l’un des plus beaux cadeaux que l’on puisse faire à un pilote. Je n’ai malheureusement jamais roulé dans des conditions qui m’ont permis de pouvoir gagner une catégorie. Pourtant, j’ai bien failli l’emporter à une ou deux reprises. »

1ère participation en 1999, Porsche 911 GT2 de Roock Racing avec Claudia Hürtgen et André Ahrlé (20e de la course, 8e en GTS) : « Ce fut ma première découverte des 24 Heures du Mans. Malheureusement, après quelques heures, nous avons cassé la boîte de vitesses et avons dû repartir très loin, attardés. Cette expérience m’a permis d’engranger pas mal d’informations, de découvrir cette course mythique et de la terminer. »

2e participation en 2001, Chrysler Viper GTS-R de Paul Belmondo Racing avec Vanina Ickx et Carl Rosenblad (abandon): « Je me rappelle surtout cette année-là le début de course. Il y avait eu un orage violent et soudain, un véritable mur d’eau. J’avais réussi à rester en piste, j'étais le seul « fou » à avoir gardé mes pneus slicks. Je menais alors la course avec deux tours d’avance sur les autres GT. De plus, j’ai fait un triple relais. Alors que nous étions toujours en tête, Vanina est partie en aquaplaning dans la ligne droite des Hunaudières et ce fut l’abandon… »

3e participation en 2002, Chrysler Viper GTS-R de Larbre Compétition avec Patrice Goueslard et Christophe Bouchut (18e de la course, 4e en GTS) : « Un assez bon souvenir. Nous étions toujours 3e à trente minutes de la fin lorsque la boîte de vitesses a cassé. Nous terminons 4e de notre catégorie. »  

4e participation en 2003, Lister Storm LMP de Lister Racing avec Nathan Kinch et Jamie Campbell-Walter : « Le point noir des mes participations aux 24 Heures du Mans reste 2003. Je roulais à l’époque sur le prototype Lister et la voiture n’a pas pu prendre le départ. Je crois que, lors des essais, j’ai dû faire un seul tour !»

Ndlr : cette année là, Jamie Campbell-Walter est  parti à la faute dans les Esses de la Forêt lors de la seconde séance qualificative au volant de cette Lister Storm LMP. La voiture étant trop endommagée, le forfait est alors officiellement prononcé.

5e participation en 2005, Ferrari F550 GTS Maranello de Larbre Compétition avec Olivier Dupard et Patrice Goueslard (12e de la course, 4e en GT1): « Ce fut une grande édition. J’avais réalisé le meilleur temps de la catégorie le mercredi soir lors des premiers essais qualificatifs devant les Aston Martin et les Corvette officielles. A l’époque, en GT, la référence était Christophe Bouchut qui roulait cette année-là sur la Ferrari 550 Maranello engagée par Russian Age Racing. Rien que le fait d’être devant lui était une superbe performance. J’ai piloté pendant 14 heures lors de cette édition. Nous nous sommes longtemps battus pour la 3e place et nous finissions 4e. »

6e et dernière participation en 2007, Corvette C5-R de Luc Alphand Aventures avec Jean-Luc Blanchemain et Didier André (24 de la course, 11e en GT1) : « Ce fut mon ultime participation aux 24 Heures du Mans et un moment particulier. J’ai en effet disputé cette course avec mon ami Jean-Luc Blanchemain. »

Photo : le meilleur résultat de Vincent Vosse reste une 4e place de catégorie lors des 24 Heures du Mans 2002, avec une Chrysler Viper GTS-R.