24 Heures du Mans - Rebellion Racing en tête de l'ultime séance avant l'Hyperpole
Retour

24 Heures du Mans - Rebellion Racing en tête de l'ultime séance avant l'Hyperpole

Traditionnellement, la journée du vendredi est une journée sans activité en piste. Mais puisque cette 88e édition des 24 Heures du Mans ne ressemble à aucune autre, la piste est ouverte ! Résumé de l'ultime séance d'essais libres avant l'événement du jour : l'Hyperpole.

A 10 heures, les concurrents ont pu une nouvelle fois prendre la piste pour la quatrième séance d’essais libres (la cinquième séance en deux jours en incluant les qualifications).

Dès le feu vert, bonne nouvelle. Les deux voitures de l’équipe IDEC Sport sont là. Les Français, frappés par la malchance hier, ont dû travailler intensément. Une voiture est nouvelle (nouveau châssis), l’autre a été reconstruite. C’est Patrick Pilet qui prenait le premier le volant de l’Oreca 07-Gibson #17 Idec Sport qu’il partagera demain avec Kyle Tilley et Jonathan Kennard. Appelé en dernière minute, il remplace Dwight Merriman, blessé lors de sa sortie de piste hier.

Cette séance fut animée avec de nombreuses figures en piste. Dès le tour de reconnaissance, Lucas Légeret se faisait remarquer sur la Porsche 911 RSR #99 Dempsey-Proton Racing. La séance s'arrêtait pour lui dans le bac à gravier au niveau du premier ralentisseur des Hunaudières. En parallèle, l'Enso CLM P1/01 #4 de l'équipe ByKolles se trouvait en difficulté. Tom Dillmann tombait en panne avant même de sortir de la voie des stands. Un scénario qui se répétait quelques minutes plus tard. Finalement, il reprenait la piste en fin de session pour se hisser au huitième rang. Autre figure libre pour la Ligier JSP217-Gibson #11 Eurointernational au Tertre Rouge, ou encore pour Jan Magnussen, signalé dans le bac à Mulsanne avec la Ferrari 488 GTE EVO #66 JMW Motorsort.

Au jeu de la chasse au chronomètre, c’est l’équipe Rebellion Racing qui domine. Comme lors de la séance nocturne d'hier, l’équipe suisse place une voiture au sommet, la Rebellion R13-Gibson #1 de Bruno Senna/Norman Nato/Gustavo Menezes. Ce dernier a réalisé le meilleur temps (3’21’’132). La Toyota TS050 Hybrid #7 du Toyota Gazoo Racing de Mike Conway/Kamui Kobayash /Jose-Maria Lopez s’intercale sur le podium, devant la Rebellion R13-Gibson #3 du Rebellion Racing. C’est Louis Deletraz qui a signé le meilleur temps de la voiture en toute fin de séance.

PHOTO 1/3

LMP1

Rebellion R13-Gibson #1 Rebellion Racing – Bruno Senna / Norman Nato / Gustavo Menezes, en 3’21’’132

LMP2

Oreca 07-Gibson #22 United Autosports – Phil Hanson/Filipe Albuquerque/Paul Di Resta, en 3’27’’185

LMGTE Pro

Porsche 911 RSR-19 #92 Porsche GT Team - Michael Christensen/Kévin Estre/Laurens Vanthoor, en 3’51’’985

LMGTE Am

Porsche 911 RSR #56 Team Project 1 – Egidio Perfetti/Larry Ten Voorde/Matteo Cairoli, en 3’53’’884