24 Heures du Mans – Revivez la deuxième journée des essais officiels du WEC
Retour

24 Heures du Mans – Revivez la deuxième journée des essais officiels du WEC

Les essais officiels du Championnat du Monde d'Endurance FIA WEC se sont achevés aujourd'hui à 16 heures. Trente-cinq voitures ont pu aligner les kilomètres en prévision de la Super Saison 2018-2019 et de la 86e édition des 24 Heures du Mans. Les équipes comme Toyota Gazoo Racing quittent le Castellet avec le sentiment du travail bien fait. Revivez les moments clefs de cette dernière journée d'essais...

La deuxième séance du Prologue 2018 du Championnat du Monde d'Endurance FIA WEC débute à 9 heures. Pour cette deuxième journée d'essais, les concurrents vont profiter de conditions météorologiques optimales. Si le ciel sera généralement nuageux, le temps devrait rester sec jusqu'à la fin de la session. Côté température, le mercrure devrait grimper jusqu'à 18°c.

Hier, la première session d'essais s'est terminée à 18 heures sauf pour 13 voitures qui participent à un test d'endurance d'une durée de 30 heures. C'est le cas notamment de la Toyota TS050 HYBRID n°7. Après moins de 24 heures de roulage, cette voiture a bouclé 636 tours sans rencontrer de problème particulier. Cela représente 3 683 kilomètres ! L'objectif est de tester la résistance de la mécanique et des pilotes en vue de la 86e édition des 24 Heures du Mans qui se déroulera les 16 et 17 juin.

Aston Martin Racing participe également à ce test d'endurance de 30 heures afin d'éprouver la nouvelle Vantage GTE. La n°95 pilotée par Marco Sorensen, Nicki Thiim et Daren Turner a bouclé 658 tours du circuit Paul Ricard depuis hier, 10 heures. Cela représente 3 810,4 kilomètres. Cette voiture pointe au 28e rang du classement général et en 9e position de la catégorie LMGTE Pro.

Durant la nuit, la BR Engineering BR1-AER n°11 de l'équipe SMR Racing pilotée par Mikhail Aleshin et Vitaly Petrov, troisième du classement général, a réduit l'écart qui la sépare de la Toyota n°8. Grâce à un chrono de 1'37''034, cette voiture dépourvue de système hybride s'est rapprochée à 2,4 secondes du prototype japonais. Voilà qui est encourageant pour l'équipe russe.

L'équipe Signatech Alpine Matmut va mettre à profit cette deuxième journée d'essais du Prologue 2018 pour poursuivre son travail de développement des pneumatiques Dunlop sur une piste refaite à neuf cet hiver. L'Alpine A470-Gibson n°36 est pilotée par Nicolas Lapierre, André Negrao et Pierre Thiriet. Elle détient le troisième meilleur chrono de la catégorie LMP2 en 1'41''843. Rappelons que dans cette catégorie, sept voitures participeront à la Super Saison 2018-2019 du Championnat du Monde d'Endurance FIA WEC. L'effectif gonflera à 20 autos à l'occasion des 24 Heures du Mans.

Victime d'un léger incendie dans les stands, la Ferrari n°51 de l'équipe AF Corse pilotée par Alessandro Pier Guidi et James Calado ne participera pas à cette deuxième journée du Prologue 2018.

L'équipe britannique TF Sport fait ses grands débuts en Championnat du Monde d'Endurance FIA WEC à l'occasion du Prologue 2018. L'Aston Martin Vantage n°90 pilotée par Salih Yoluc, Euan Alers-Hankey et Charles Eastwood a réalisé le septième temps de la catégorie LMGTE Am en 1'24''291. Elle affiche 126 tours à son compteur.

Selon Toyota Gazoo Racing, l'énergie électrique récupérée par l'une des deux Toyota TS050 HYBRID après 24 heures d'essais continus sur le circuit Paul Ricard suffirait à alimenter 291 machines à café durant la même période. Quelqu'un a t-il besoin d'un café ?

Une nouvelle étape franchie pour la nouvelle Aston Martin Vantage n°95. Cette voiture compte désormais 721 tours depuis hier 10 heures. Le constructeur britannique envoie un signal fort en terme de fiabilité à la concurrence. Néanmoins, la BMW M8 GTE n°82 n'est pas en reste. Aux mains d'Augusto Farfus, Antonio Felix Da Costa, Alexander Sims et Tom Blomqvist, cette voiture a bouclé 630 tours de circuit.

Le pilote suisse Mathias Beche prend un nouveau relais au volant de la Rebellion R13-Gibson de Rebellion Racing. Rappelons qu'il partage le baquet de ce nouveau prototype construit par Oreca avec André Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna, Gustavo Menezes et Thomas Laurent.

Preuve que ces essais officiels constituent un test grandeur nature pour la Super Saison et la 86e édition des 24 Heures du Mans, la direction de course organise des simulations de drapeaux jaunes et des interventions inopinées de la voiture de sécurité. C'est aussi une belle répétition pour les commissaires situés en bord de piste.

Philippe Sinault, team-manager de l'équipe Signatech Alpine Matmut évoque la préparation de son équipe pour la Super Saison du Championnat du Monde d'Endurance FIA WEC et pour la 86e édition des 24 Heures du Mans. L'équipe française profite de ces essais officiels pour tester son nouveau package pneumatique et faire connaissance avec sa nouvelle recrue, Pierre Thiriet. Signatech Alpine Matmut nourrit logiquement de grandes ambitions.

Où en est l'Oreca 07-Gibson n°38 de l'équipe Jackie Chan DC Racing ? Le prototype piloté par Hu-Pin Tung, Gabriel Aubry et Stéphane Richelmi figure à la 15e place du classement général et à la 6e de la catégorie LMP2. L'autre Oreca 07-Gibson de l'équipe, la n°38, la précède au classement.

Pierre Thiriet livre son premier ressenti sur l'équipe Signatech Alpine Matmut et sur ses premiers tours de roues au volant de l'Alpine A470-Gibson n°36. Le pilote français se montre confiant.

Dean Stoneman, pilote de la Gietta G-60-LT-P1-Mecachrome n°5 de l'équipe CEFC TRSM Racing se montre dithyrambique à propos de l'appui aérodynamique que génère cette nouvelle LMP1. « Je n'ai pas eu autant de mordant et d'appuis aérodynamiques depuis que j'ai piloté une Formule 1 à Abu Dhabi ». Alors qu'il reste deux heures d'essais, cette voiture figure à la 7e place du classement général grâce à un chrono de 1'39''925.

On vous laisse apprécier ce magnifique clip produit par Michelin Motorsport. Une sélection d'images au ralenti pour apprécier un peu plus le travail des voitures en piste, des équipes, des pneumatiques et des inégnieurs du manufacturier français.

Embarquez pour un tour du circuit Paul Ricard à bord de la Ferrari 488 GTE EVO n°71 de l'équipe italienne AF Corse. Cette voiture est pilotée par Davide Rigon et Sam Bird. Elle apparaît à la 27e place du classement général et en 8e position de la catégorie LMGTE Pro.

Le vent fort empêche tout amélioration chronométrique cet après-midi. C'est pourquoi le Racing Team Nederland procède à un test du kit aérodynamique qu'étrennera la Dallara P217-Gibson n°29 lors des 24 Heures du Mans.

Après la Ferrari n°71, voici une nouvelle caméra embarquée à bord de la BR Engineering BR1-AER de l'équipe SMP Racing.

Cette deuxième journée du Prologue 2018, essais officiels, du Championnat du Monde d'Endurance FIA WEC se clôture sur drapeau rouge. La BR Engineering BR1-AER n°10 de l'équipe américaine Dragonspeed est arrêtée sur la ligne droite du Mistral.

La Toyota TS050 HYBRID n°8 s'est adjugé le meilleur temps de ce prologue en 1'32''662 tandis que l'autre TS050 HYBRID n°7 a participé à un test d'endurance de 30 heures et termine à la deuxième place (1'34''665). Le prototype japonais a bouclé 839 tours du circuit Paul Ricard. Cela représente 4 858 kilomètres et une préparation précieuse pour la 86e édition des 24 Heures du Mans. Parmi les nombreux enjeux de ces essais officiels, il y avait les grands débuts de la nouvelle génération de prototypes LMP1 privés et dépourvus de système hybride. La BR Engineering BR1-AER n°11 SMP Racing a signé le troisième chrono en 1'37''034 devant la Rebellion R13-Gibson n°1 de l'équipe suisse Rebellion Racing. L'autre BR1-AER SMP Racing complète le top cinq. On trouve les neuf voitures de la catégorie LMP1 au neuf premières places.

En catégorie LMP2, l'Oreca 07-Gibson n°31 Dragonspeed a gardé la main tout au long de ces essais officiels. Son meilleur chrono est de 1'40'771. C'est trois dixièmes de mieux que l'Alpine A470-Gibson n°36 Signatech Alpine Matmut (1'41'088). L'Oreca 07-Gibson n°28 de l'équipe française TDS Racing s'adjuge le troisième temps de la catégorie en 1'41''227.

Le classement n'a pas évolué en catégorie LMGTE Pro. La Porsche 911 RSR n°91 achève ce Prologue en tête (1'51''332). L'autre 911 RSR n°92 est deuxième (1'51''837) devant la Ford GT n°66. À noter que les cinq premiers de la catégorie se tiennent en une seconde ! Les nouvelles BMW M8 GTE et Aston Martin Vantage ont aligné les kilomètres afin de préparer la saison et la prochaine édition des 24 Heures du Mans.

Enfin, la catégorie LMGTE Am voit la Porsche 911 RSR n°88 de l'équipe Dempsey-Proton Compétition récupérer le meilleur temps en 1'52''936 devant l'autre 911 RSR de la même équipe (1'53''133).

La voie des stands est désormais ouverte aux fans.

Les équipes se retrouveront du 3 au 5 mai en Belgique pour les Total 6 Heures de Spa-Francorchamps (manche d'ouverture du championnat) avant de participer à la Journée Test des 24 Heures du Mans le dimanche 3 juin 2018.

Crédit photo : MPS Agency/Pascal Saivet