24 Heures Stories : Peugeot et Audi, duel nocturne sous la pluie
Retour

24 Heures Stories : Peugeot et Audi, duel nocturne sous la pluie

Au fil de ce mois de décembre, voici un calendrier de l’avent très spécial, dédié à des histoires et anecdotes insolites de la légende des 24 Heures du Mans. Pour ce 23 décembre, retour sur la nuit de l’édition 2008 où, face à Peugeot, Tom Kristensen a fait basculer la course pour signer sa huitième victoire.

On ne remporte pas neuf fois les 24 Heures du Mans par hasard. Il faut être rapide, ménager la mécanique, avoir une confiance absolue en ses coéquipiers, faire la différence quand les circonstances deviennent difficiles, enfoncer le clou au bon moment face à ses adversaires... Et aussi savoir sortir intact de la nuit, où bien des choses peuvent se jouer et bien des rêves s’envoler. Autant de qualités sur lesquelles Tom Kristensen a bâti son exceptionnel palmarès sarthois.

La mi-course a régulièrement été riche de coups de théâtre, dans une fourchette temporelle que l’on pourrait situer entre 2 h 30 et 5 h 30 du matin. En 2008, c’est à ce moment que se joue la 76e édition des 24 Heures du Mans entre l’Audi n°2 de Rinaldo "Dindo" Capello/Tom Kristensen/Allan McNish et la Peugeot n°7 de Marc Gené/Nicolas Minassian/Jacques Villeneuve.

Sept secondes au tour sous la pluie

A mi-course, lorsque Villeneuve relaie Minassian, la 905 HDi FAP a quatre minutes d’avance sur la R10 TDI. A sa poursuite, Capello réduit en 25 tours l’écart de près d’une minute. A la quatorzième heure, une pluie grasse vient arbitrer ce duel. La marque au lion fait le choix des pneus intermédiaires, tandis que l'Audi R10 TDI n°2 opte pour les pneus pluie.

A 4 h 22, Dindo Capello cède le volant à Tom Kristensen. Unanimement salué pour la constance de ses relais nocturnes dès sa première participation devenue première victoire en 1997, le Danois enfonce le clou. Au plus fort de cette remontée, il reprend jusqu’à sept secondes au tour au Québécois.

A 5 h 17, Kristensen et Audi donnent le coup de grâce. Seulement six secondes les séparent de la Peugeot lorsque les deux prototypes s'arrêtent simultanément à leurs stands. Marc Gené relaie Villeneuve, Kristensen reste au volant, ne change pas de pneus. Tout se joue à cet instant précis : le détenteur du record de victoires aux 24 Heures ressort des stands le premier et l'Audi n°2 ne quittera plus la tête de la course jusqu'au drapeau à damier.

Cette année-là, les Peugeot 908 HDi FAP étaient les plus rapides. La pluie, le sens de la stratégie d’Audi et la vista nocturne de Dindo Capello et celle Tom Kristensen dans ces conditions de piste délicates ont fait la différence. Audi et Kristensen s’imposent respectivement pour la huitième fois, Dindo Capello pour la troisième et Allan McNish pour la deuxième.

PHOTOS (D.R. / ARCHIVES ACO) : LE MANS (SARTHE, France), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS 2008 – Entre la Peugeot 908 HDi FAP de Gené/Minassian/Villeneuve (en haut) et l’Audi R10 TDI de Capello/Kristensen/McNish, la pluie a joué le rôle d’arbitre pendant la nuit et la journée du dimanche.