8 Heures de Bahreïn : victoire et titre pour la Toyota #7
Retour

8 Heures de Bahreïn : victoire et titre pour la Toyota #7

Les 8 Heures de Bahreïn, dernière manche de la saison 2019-2020 du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, ont vu le trio de la Toyota #7 (Conway-Kobayashi-Lopez) s’imposer et décrocher le titre de Champions du Monde LMP FIA pilotes, grâce à leur TS050 Hybrid, qui disputait son ultime course. Dans les autres catégories, différents titres ou Trophées ont salué les performances des pilotes Aston Martin en LMGTE Pro, ou en LMGTE Am, le trio de la Ferrari #83, Perrodo-Collard-Nielsen.

Au double drapeau vert de ces 8 Heures de Bahreïn 2020, pour donner l’impulsion de ce départ, forcément particulier pour tous les deux :  Gérard Neveu et Fiona Miller, qui vont quitter leurs fonctions respectives (direction et communication) au sein du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, à l’issue de cette saison 8. A plus d’un titre, ces 8 Heures de Bahreïn ont marqué la fin d’un cycle puisqu’il s’agissait également de la dernière apparition en course de la Toyota TS050 Hybrid,  de la transition entre le LMP1 et l’Hypercar, future catégorie reine de l’Endurance dès 2021, tout comme du dernier engagement de Signatech Alpine ELF en LMP2 avant son arrivée en classe phare l’année prochaine, entre autres événements clefs de cette manche.

Si le départ était donné de jour, l’arrivée se déroula de nuit, comme pour mieux célébrer les vainqueurs, les champions et les détenteurs de Trophée Endurance, pour symboliser aussi ce qu’est l’Endurance : courir de jour, de nuit, par toutes les conditions. Cet ultime rendez-vous de la saison 2019-2020 était attendu par plus d’un équipage pour connaître l’issue définitive de cette 8e édition du Championnat du Monde d’Endurance, pour tenter sa dernière chance de succès également.  

Dans la catégorie phare, certes réduite à 2 machines, la lutte interne entre les deux équipages Toyota n’avait pas moins pour objectif que la dernière victoire de la TS050 Hybrid et le titre de Champion du Monde d’Endurance Pilotes de la FIA !  Six points séparaient avant la course les deux trios, à l’avantage de la #8. Pour sa dernière apparition en course, la Toyota TS50 Hybrid s’est offert sa 19e victoire en FIA WEC. Celle qui a permis au constructeur japonais de s’imposer pour la première fois aux 24 Heures du Mans en 2018, puis de signer 3 succès de rang dans la Sarthe, et de garder le célèbre grand trophée, a marqué cette discipline et la catégorie reine LMP1, qui l’an prochain verra lui succéder la nouvelle catégorie Hypercar.

Parti en pole position, l’équipage Conway-Kobayashi-Lopez, souvent malchanceux dans la Sarthe, s’impose à Bahreïn et remporte le titre mondial. Fort d’une avance confortable à mi course, sur la voiture sœur, le trio voyait l’intervention de la voiture de sécurité pour éliminer les débris de la crevaison de la Ferrari #51, réduire à une poignée de secondes cet avantage. Cependant, les trois hommes parvenaient à conserver la tête de la course jusqu’au drapeau à damier libérateur.

En LMP2, si les titres étaient déjà attribués à la #22 de United Autosports depuis les 24 Heures du Mans, la bataille durant les 8 heures fut intense jusque dans les ultimes minutes. Quelques secondes séparaient en effet les différents protagonistes tels que JOTA, Jackie Chan DC Racing, Signatech Alpine Elf. Ces 8 Heures de Bahreïn sont finalement revenues à Jackie Chan DC Racing, mettant fin à la série de quatre succès consécutifs de la #22. Particulièrement animée, la catégorie LMP2 a offert un spectacle riche en émotions.

En LMGTE Pro, les pilotes Aston Martin sont à l’honneur au championnat puisque l’équipage de la #95 (Thiim-Sorensen) est sacré champion du monde d’endurance GT. Porsche signe un doublé à Bahreïn, avec la #92 devant la #91.

A noter les problèmes de freins qu’ont connus les Aston Martin qui se battaient pour le classement général de la saison 8 en Pro comme en Am.

En LMGTE Am, avec une 2 e place à Bahreïn, l’équipage de la Ferrari #83, Collard-Perrodo-Nielsen, s’octroie le trophée Endurance pilotes de la catégorie. La dernière victoire de la saison revient à la #56 de Team Project 1.

Pour tous les résultats (course et classements), le site officiel du FIA WEC.

Dans le contexte inédit lié à la pandémie mondiale de COVID-19, cette saison 2019-2020, reprogrammée depuis mars, a pu finalement compter 8 courses (disputées pour certaines à huis clos) et offrir un terrain de compétition de haut niveau.

La saison 9, en 2021, a déjà présenté un calendrier provisoire, avec notamment les 24 Heures du Mans les 12 et 13 juin.

Photo : La Toyota TS050 Hybrid tire sa révérence après une dernière victoire à Bahreïn ce 14 novembre 2020.