De Detroit au Mans
Retour

De Detroit au Mans

 

Photo : Michel JAMIN - ACO/Nikon

 

Salon de Detroit
Le premier grand salon automobile international de l’année offre l’occasion de rappeler que General Motors, Chrysler et Ford, tous basés à Detroit, ont été ces quinze dernières années de grands animateurs des 24 Heures du Mans.

Si l’on a vu des prototypes Cadillac (General Motors) et Chrysler au départ des 24 Heures il y a tout juste dix ans, les trois grands constructeurs américains se sont surtout illustrés depuis en catégorie GT.

En 1994, Chrysler est le véritable pionnier du retour des belles Américaines en Sarthe, avec la Viper. Elle intègre le top 10 des 24 Heures dès 1996, et s’offre deux victoires consécutives en catégorie LM GTS en 1999 et 2000, grâce à l’équipe française Oreca et Olivier Beretta, Karl Wendlinger et Dominique Dupuy.

L’année 2000 marque également l’engagement des Corvette (General Motors) jaune et noir de Gary Pratt. Elles inaugurent dès l’année suivante un impressionnant palmarès de six victoires en LM GTS puis LM GT1 en 2001, 2002, 2004, 2005, 2006 et 2009.

En 2010, les Corvette d’usine sont passées en LM GT2, mais Ford effectue un retour remarqué en LM GT1. Les Ford GT conçues par l’équipe de Martin Bartek, et engagées par son écurie Matech et les Belges de Marc VDS Racing ravivent en effet le beau souvenir des victoires sarthoises de la légendaire GT40 en 1968 et 1969. Après un impressionnant triplé en LM GT1 aux 1 000 km de Spa, les trois Ford n’iront pas au bout des 24 Heures 2010, mais ont affiché un potentiel très prometteur. On le voit, l’odyssée mancelle des belles de Detroit est loin d’être terminée…

Jean-Philippe Doret

Photo : 24 HEURES DU MANS, 12 & 13 JUIN 2010. La deuxième Ford GT de l'écurie Matech (n°61) était pilotée par un équipage féminin : Cyndie Allemann, Rahel Frey et Natacha Gachnang.