« En 2025, une voiture hydrogène pourra rivaliser avec les autres prototypes »
Retour

« En 2025, une voiture hydrogène pourra rivaliser avec les autres prototypes »

Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest, participait ce 21 septembre 2021 à la troisième édition du Symposium Hydrogène organisé au Mans, au Palais des Congrès et de la Culture, et qui avait pour thématique : les collectivités au rendez-vous de l’hydrogène. Lors d’une table ronde dédiée à la compétition, l’organisateur des 24 Heures du Mans a présenté les premiers éléments de la future catégorie de prototypes électriques-hydrogène qui s’aligneront aux 24 Heures du Mans 2025, pour une endurance zéro émission.

En 2018, l’Automobile Club de l’Ouest a présenté son programme hydrogène pour une compétition zéro émission et une mobilité décarbonée. Pierre Fillon, Président de l’ACO, acteur engagé pour le déploiement de l’hydrogène, participait ce 21 septembre au Symposium Hydrogène du Mans. Lors d’une table ronde dédiée à la course, auto et moto, il a échangé avec Jean-Michel Bouresche, responsable des Opérations de MissionH24 et directeur de H24Racing, le programme conjoint ACO et GreenGT, ainsi qu’avec Fred Barozier (Pipo Moteurs, qui œuvre sur des moteurs thermiques à hydrogène), Emmanuel Esnault, Managing Director de TEXYS (H2 Motronics), Philippe Croizon, via un messsage vidéo, athlète quadri-amputé, qui vise une participation au Dakar 2023 en buggy H2, ainsi que Jean-Luc Fleureau (H2X Ecosystems) et le grand témoin de cette édition, Victorien Erussard, capitaine d’Energy Observer.

Tandis que Jean-Michel Bouresche analysait le roulage en compétition à Spa, le week-end dernier, dans le cadre de l’European Le Mans Series, lors des essais de Michelin Le Mans Cup, de la H24, le nouveau prototype de l’équipe H24Racing, Pierre Fillon présentait à la demande de Laurent Meillaud, l’animateur, la future catégorie consacrée aux prototypes électriques-hydrogène des 24 Heures du Mans 2025.

Le défi rassemble déjà de nombreux partenaires. Cette catégorie, monotype, avec un châssis unique, fruit d’une collaboration Red Bull Advanced Technologies - Oreca, au groupe motopropulseur fourni par GreenGT, et aux réservoirs réalisés par Plastic Omnium, verra les candidats libres dans leurs recherches sur la pile à combustible, élément au potentiel de développement important. Pierre Fillon précise pourtant que le châssis de ces futures machines pourra aussi intégrer un moteur thermique hydrogène. Pour assurer le ravitaillement de ces prototypes électriques-hydrogène en 2025, TotalEnergies endosse cette mission, tout comme Michelin développe actuellement des pneumatiques pour ce type de véhicule.

"Aux 24 Heures du Mans 2025, les prototypes hydrogène pourront rivaliser face aux autres types de technologies (Hypercar)"
Pierre Fillon, témoignant de la compétitivité de l’hydrogène

Interrogé lors des dernières 24 Heures du Mans, en août 2021, le public qui pouvait observer dans le village, au cœur du circuit, une maquette d’un prototype du programme MissionH24, se montrait unanime sur cette future technologie.

La veille de ces 24 Heures du Mans 2021, des acteurs du monde automobile avaient eu l’occasion d’embarquer sur le grand circuit à bord de la LMPH2G. Notamment Jim France, président de l’IMSA et de la Nascar aux Etats Unis.

À l’instar du grand patron américain comme de Hisatake Murata, responsable de Toyota Motorsport, installé quelques minutes avant lui à bord du prototype, tous s’étaient montrés impressionnés par la voiture dans laquelle ils avaient évolué. « C’est une Voiture de Course », reconnaissaient-ils, surpris par les progrès et surtout le potentiel de cette technologie, qui suscite l’intérêt de nombreux constructeurs.