Exposition 917 – Une saga en sept voitures
Retour

Exposition 917 – Une saga en sept voitures

L’exposition 917 1970 Made for Le Mans rassemble sept châssis emblématiques de l’histoire de la Porsche 917, en plusieurs versions de carrosserie, de la compétition… à la route.

Porsche 917 châssis n°917-001

S’il n’a jamais été aligné en compétition, le châssis n°001 n’en est pas moins historique. Sous une livrée blanche à parements verts et frappé du 917 sur son capot, il se dévoile au monde entier au Salon de Genève en mars 1969, puis aux émissaires de la CSI le 21 avril dans la cour de l’usine Porsche, avec les 24 autres exemplaires nécessaires à son homologation. Le 30 septembre, le châssis 001 est également la première 917 à arborer la livrée bleu ciel et orange de Gulf au salon de l’Earl’s Court à Londres, pour l’annonce officielle du partenariat entre Porsche et l’écurie de John Wyer.

Porsche 917 châssis 917-015

Le châssis n°015 est la première 917 à remporter une course de 24 heures, lors de la manche d’ouverture du Championnat du Monde des Marques 1970 sur le circuit américain de Daytona, avec un doublé de l’équipe JWA Engineering, Pedro Rodriguez/Leo Kinnunen devançant leurs compagnons d’écurie Jo Siffert/Brian Redman. En 1971 Rodriguez, cette fois associé à Jackie Oliver, signe une autre victoire marquante aux 1000 km de Spa-Francorchamps, à 249 km/h de moyenne.

Porsche 917 châssis n°917-045

Dernière 917 « Langheck » construite, elle est engagée aux 24 Heures du Mans 1971 sous les couleurs de JWA Engineering sous la livrée bleu ciel et orange de Gulf aux mains de Derek Bell et Jo Siffert. D’abord léguée au Musée des 24 Heures sous la décoration Martini de la 917 LH de Vic Elford/Gérard Larrousse en 1971, elle retrouve en 2020 ses couleurs d’origine.

Porsche 917 Spyder 16 cylindres

Après l’apparition de la 917 PA en version spyder en Challenge Can Am en 1969, Porsche installe dans un châssis 917 ce qui est à l’époque son moteur le plus puissant : un 16 cylindres atmosphérique de 6,5 litres et 800 ch. Mais c’est un prototype d’essais, ce propulseur n’ayant jamais été aligné en course. Porsche fait finalement le choix de la suralimentation en Can Am, avec deux titres consécutifs dans la série nord-américaine en 1972 et 73.

Porsche 917 châssis n°917-030

Après avoir disputé une seule course en 1971 aux mains de Gérard Larrousse et Helmut Marko, cette 917 K est reconditionnée en 1974 pour le Comte Rossi pour usage routier, avec un intérieur cuir, des rétroviseurs, un échappement modifié et la disparition des dérives latérales du capot arrière, caractéristiques du millésime 1971 de la 917 K.

Porsche 917 K châssis n°917-053

Construite en magnésium pour un gain de poids d’une cinquantaine de kilos, cette 917 signe en 1971 aux mains de l’Autrichien Helmut Marko et du Néerlandais Gijs van Lennep la deuxième victoire de Porsche aux 24 Heures du Mans, assortie d’un record de la distance qui n’est battu qu’en 2010.

Porsche 917/10

Après deux titres consécutifs en Championnat du Monde des Marques en 1970 et 71, la 917 rejoint le challenge nord-américain Can Am. Afin de rivaliser avec les moteurs V8 atmosphériques de 7 litres de ses concurrents, le 12 cylindres est porté à 5 litres et fait appel à la suralimentation. En 1972, la 917/10 remporte six victoires en neuf courses, dont cinq pour l’Américain George Follmer, qui s’adjuge le titre.

L’exposition 917, made for Le Mans, raconte l’histoire d’une icône, une des plus fantastiques machines créées pour remporter les 24 Heures du Mans. Cette présentation permet d’observer d’authentiques 917 dans un décor exceptionnel. Rendez-vous au Musée des 24 Heures du Mans jusqu’au 10 janvier 2021.

Pour en savoir plus sur le Musée des 24 Heures du Mans.