FIA WEC – Les équipages féminins montent en régime
Retour

FIA WEC – Les équipages féminins montent en régime

La saison neuf du Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC verra deux équipages 100% féminins en piste. Le Richard Mille Racing Team et Iron Lynx poursuivent leur progression en endurance.

Richard Mille Racing Team

Après une première campagne réussie en European Le Mans Series (10e du classement final du championnat) et une performance remarquable lors des 24 Heures du Mans (9e de la catégorie LMP2), le trio 100% féminin de la manufacture horlogère s’attaque désormais au Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC. L’Oreca 07-Gibson #50 sera de nouveau pilotée par Beitske Visser, Sophia Flörsch et Tatiana Calderón, trois pilotes formées à l’école de la monoplace. « Disputer le Championnat du Monde FIA d’Endurance face aux meilleurs pilotes de la planète représentera assurément une nouvelle étape dans nos carrières », estime Tatiana Calderón.

Le défi ne s’arrête pas là puisque conformément au règlement, leur voiture évoluera avec un peu moins de puissance et des pneumatiques Goodyear (au lieu de Michelin la saison passée, ndlr). Elles devront découvrir ce nouveau package dès que possible en essais mais leur expérience acquise en 2020 leur sera sûrement bénéfique. « Je suis convaincue que l’équipe nous aidera à comprendre et à extraire le maximum de ces gommes le plus rapidement possible pour connaître une bonne saison ! », commente Beitske Visser. Les trois pilotes devront également voyager plus souvent hors d’Europe et découvrir de nouveaux tracés.

Comme en 2020, l’écurie Signatech de Philippe Sinault, assurera le support technique de l’Oreca 07-Gibson qui portera le numéro 1 et que nous retrouverons pour la 89e édition des 24 Heures du Mans (12-13 juin 2021).

Iron DAMES

Après deux saisons en European Le Mans Series, le projet Iron Dames créé et dirigé par Deborah Mayer, ambassadrice Ferrari, va prendre une nouvelle dimension. En effet, à l’image des féminines du Richard Mille Racing Team, la Ferrari 488 GTE Evo pilotée par Manuela Gostner, Rahel Frey et Michelle Gatting participera à la saison neuf du FIA WEC. Ces trois pilotes se sont classées quatrième du classement pilotes LMGTE de l’European Le Mans Series en 2019 puis cinquième en 2020. Aux 24 Heures du Mans, elles ont terminé les deux dernières éditions à la neuvième place de la catégorie LMGTE Am. En deux ans, cet équipage a acquis de l’expérience et un niveau remarquable.

« Le WEC est le championnat par excellence auquel tout pilote d’endurance aspire à participer. Les Irons Dames entrent dans leur troisième saison ensemble et elles ont constamment progressé », explique Deborah Mayer. « C’est un véritable honneur pour nous de faire partie de toutes ces équipes et de participer à des courses prestigieuses comme les 24 Heures du Mans. Ce sera notre troisième participation consécutive et ce sera l’opportunité de tout faire pour tenter d’atteindre le podium de la catégorie LMGTE Am. Manuela, Rahel et Michelle sont très motivées et extrêmement contentes d’être ensemble au sein d’un très bon groupe qui se connait bien. L’équipe Iron Lynx offre le meilleur cadre possible pour grandir et progresser. Notre projet qui a débuté en 2018 s’inscrit dans une très longue durée. Il me tient extrêmement à cœur car il a pour vocation de promouvoir la place des femmes dans le sport automobile en tant que pilote, directrice d’équipe, ingénieur et dans des domaines tels que la communication ou le marketing. Notre défi principal maintenant concerne la préparation. Ces compétitions sont difficiles techniquement et physiquement. Elles nécessitent une grande préparation, pas seulement en simulateur comme nous le faisons, car rien ne remplace les entraînements sur circuit et les interactions avec les ingénieurs. Malgré ça, nous sommes impatientes. Notre engagement en FIA WEC sera déjà une très belle expérience. Nous sommes très contentes de voir qu’une autre équipe féminine est présente en LMP2. Il y a du respect entre nous et nous accueillerons avec plaisirs d’autres pilotes féminines ».

À propos de la présence de ces deux équipages féminins au plus haut niveau de l’endurance, Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest a récemment confié : « C’est beaucoup de fierté et nous sommes très heureux car nous travaillons avec la FIA depuis plusieurs années afin de favoriser la présence de pilotes féminines dans notre discipline. Le travail porte ses fruits. Je pense que nous allons être le championnat du monde avec le plus grand nombre de pilotes féminines c’est donc une belle réussite ».

Rappelons que ces deux équipages sont soutenus par le comité Women In Motorsport de la Fédération Internationale de l’Automobile.