Le Mans Classic 2014 Plateau 5 (1966-1971) : Ford, Porsche et autres records
Retour

Le Mans Classic 2014 Plateau 5 (1966-1971) : Ford, Porsche et autres records

Du 4 au 6 juillet 2014, le Plateau 5 de Le Mans Classic rassemble des voitures ayant disput

 

Pendant la période dédiée au Plateau 5, les records tombent les uns après les autres à une cadence encore jamais vue depuis 1923. En attendant de retrouver sur le circuit des 24 Heures Ferrari, Lola, Porsche, Chevron, Ford, Ligier, Costin Nathan et autres De Tomaso, voici quelques histoires des 24 Heures du Mans entre 1966 et 1971. 

Ford, quatre victoires pour une revanche – Face à l’expérience de Ferrari (neuf victoires de 1949 à 1965), Ford débarque dans la Sarthe avec sa puissance financière… et une revanche à prendre, après qu’Enzo Ferrari a repoussé avec mépris une offre de rachat par le géant américain. Avec quatre succès consécutifs de 1966 à 1969, Ford met fin à la suprématie de Ferrari, invaincu depuis 1960.

Porsche enfin ! – Dix-neuf ans après sa première participation, Porsche remporte les 24 Heures du Mans, avec deux victoires consécutives signées Richard Attwood-Hans Herrmann (1970) et Helmut Marko-Gijs van Lennep (1971) sur la 917.

Records en tous genres – En 1967, Dan Gurney et AJ Foyt (Ford Mk IV) sont les premiers à franchir la barre des 5 000 kilomètres parcourus (5 233). En 1971, Helmut Marko et Gijs van Lennep couvrent 5 335 km. Ce nouveau record tiendra trente-neuf ans. Lors des essais préliminaires des 24 Heures 1971, Jackie Oliver (Porsche 917 LH) couvre le tour le plus rapide de l'histoire des 24 Heures en 3'13""6, à plus de 250 km/h de moyenne. En 1970 et 1971, sur cette même voiture, Vic Elford et Pedro Rodriguez sont les premier à atteindre respectivement la moyenne de 240 et 250 km/h dans la conquête de la pole position.

Des débutants célèbres – Le saviez-vous ? C’est pendant la période dédiée au Plateau 5 que Jacky Ickx (six victoires) et Henri Pescarolo (quatre victoires) ont disputé leurs premières 24 Heures du Mans, en 1966. Quintuple vainqueur, Derek Bell est venu pour la première fois dans la Sarthe en 1970. A noter également que c’est en 1967 qu’est né Tom Kristensen, l’actuel recordman des victoires aux 24 Heures. 

Le départ en épi, c'est fini – En 1970, les pilotes ne courent plus vers leur voiture. Le départ en épi s’effectue avec le pilote à bord (on le retrouve en images dans le film « Le Mans » produit par Steve McQueen) avant d’être définitivement remplacé en 1971 par une procédure de départ lancé toujours en vigueur aujourd’hui.

La 7e édition de Le Mans Classic aura lieu du 4 au 6 juillet (site officiel).

Jean-Philippe Doret / ACO

Photo : GENEVE (SUISSE), PALEXPO HALL 3, SALON INTERNATIONAL DE L'AUTOMOBILE, 6-16 MARS 2014, EXPOSITION ROLEX/24 HEURES DU MANS. Troisième des 24 Heures du Mans 1966 avec au volant les Américains Ronnie Bucknum et Dick Hutcherson, cette Ford Mk II était l'une des héroïnes de l'exposition des voitures des 24 Heures du Mans au Salon de Genève.