Marcos Mantis XP : le naufrage
Retour

Marcos Mantis XP : le naufrage

L

Connu pour sa Mini, l’artisan Marcos s’aventure en 68 dans la construction d’un gros coupé futuriste. A défaut d’inonder le marché américain, il est inondé à Spa !

Avec ses lignes spectaculaires, œuvre de Dennis Adams, la Mantis XP reste la plus ambitieuse des autos jamais réalisées par Marcos. Elle se distingue au premier coup d'œil par ses larges surfaces en plexiglas, à l'instar des portières entièrement transparentes. Initialement, le toit du prototype devait même basculer d’un seul tenant ! Autre originalité, la cellule centrale est, comme sur les autres Marcos, en contreplaqué. Enfin, sous le capot, le V8 Brabham-Repco issu de la Formule 1 développe une puissance comparable à celle du V8 Ford de la GT40 (310 cv).

Les débuts de la Mantis XP, aux 1 000 km de Spa 1968, tournent au fiasco. Arrivée sur place le samedi 25 mai, veille de la course, elle se qualifie en 5'13" à près de 100 secondes de la pole position ! La course tourne au cauchemar pour le pilote Jem Marsch, co-fondateur de la marque anglaise : sous une pluie battante, la voiture – dont les portes en plexiglas n’ont pas de joint – est inondée dès le premier tour et doit s’arrêter. Un trou d’évacuation est percé dans sa coque (!) mais les dommages causés par l'eau sont irréversibles pour l’alternateur qui finit par céder.

Au même moment, les étudiants français descendent dans la rue, provoquant le report des 24 Heures du Mans au mois de septembre. C'est trop tard pour la petite usine Marcos qui renonce en raison d’importants problèmes financiers qui la mèneront au dépôt de bilan en 1972 (elle ressuscitera en 81). Un moindre mal, peut-être, pour l’étrange concept qui n’aurait probablement pas tiré profit des conditions dantesques de la course.

Depuis, la Mantis XP a trouvé refuge sous le soleil de la Californie. Restaurée, elle est l’une des vedettes régulières des grands événements historiques. Un juste retour pour son designer visionnaire Dennis Adams.

Julien HERGAULT / ACO