Programme "constructeur" ambitieux pour ORECA en 2012
Retour

Programme "constructeur" ambitieux pour ORECA en 2012

 

Photo : Nicolas COUSSEAU - ACO/Nikon

La société ORECA possède de multiples facettes et l’activité « constructeur » prenant de plus en plus d’ampleur. Ainsi, l’entreprise varoise sera présente, d’une façon ou d’une autre, dans tous les championnats d’endurance. De nombreuses écuries ont fait confiance au châssis développé par Hugues de Chaunac, fondateur de l’entreprise, et ses hommes.

La liste des engagés des 24 Heures du Mans compte sept voitures équipées d’un châssis ORECA dans la catégorie LM P2, ainsi qu’une voiture réserviste, tandis que trois écuries défendront les couleurs de la société de Signe dans le Championnat du Monde d’Endurance de la FIA. Le châssis ORECA 03 sera aussi présent en European Le Mans Series au travers de six équipes et si aucune équipe, pour le moment, ne s’est inscrite en American Le Mans Series, les Formula Le Mans, développées et construites par ORECA, fourniront une partie du plateau.

Signatech-Nissan, deuxième de la catégorie LM P2 lors de l’édition 2011 des 24 Heures du Mans renouvellera sa confiance à ORECA avec cette fois deux voitures engagées. Elle sera rejointe par ADR-Delta, Boutsen Ginion Racing, Race Performance, Thiriet by TDS Racing, dont le programme a été dévoilé la semaine dernière et Pecom Racing, qui a participé aux deux jours d’essais de Sebring d’hier et avant-hier pour préparer la première manche du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA.

En effet, trois des écuries présentes au Mans se sont inscrites aussi dans le Championnat, à savoir Pecom Racing, ADR-Delta et Signatech-Nissan, qui a décroché le titre en ILMC l’année dernière.

Hugues de Chaunac se réjouit de voir autant d’écuries candidates à la victoire qui ont choisi d’acquérir un châssis ORECA : « ORECA est très fier et très heureux de voir sept ORECA 03 retenues par l’ACO aux 24 Heures du Mans. L’objectif est maintenant de tout faire pour que l’une de ces écuries s’impose en LMP2. Notre bureau d’études a travaillé dur cet hiver tout en restant fidèle à la philosophie de la catégorie. La diversité est au rendez-vous, tout comme la qualité. Nous ne cachons pas que nous visons la première marche du podium du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA en tant que constructeur, même si nous savons que la concurrence a aiguisé ses armes, tant au niveau continental qu’intercontinental. Notre délégation est très éclectique et notre prochaine ambition est de voir des ORECA 03 courir aux Etats-Unis, un pays qui nous tient à cœur. C’est l’une de nos priorités. »

C’est d’ailleurs aux Etats-Unis qu’ORECA, en tant qu’écurie, a décroché deux de ses plus beaux succès : les 12 Heures de Sebring en 2011 avec la Peugeot 908 Hdi FAP aux mains de Nicolas Lapierre, Loïc Duval et Olivier Panis et les 24 Heures de Daytona en 2000 avec la Chrysler Viper pilotée par Olivier Beretta, Karl Wendlinger et Dominique Dupuy.

Cécile Bonardel (citation d’après le communiqué d’ORECA)

Photo : SEBRING (FLORIDE, ETATS-UNIS), 12 HEURES DE SEBRING, SAMEDI 19 MARS 2011, COURSE. Signatech-Nissan a fait confiance au châssis ORECA dès la saison 2011 et avec succès.