24 Heures du Mans - Toyota en tête des qualifications
Retour

24 Heures du Mans - Toyota en tête des qualifications

Toyota a placé une GR010 Hybrid en haut de la feuille des temps après la séance qualificative de la 89e édition des 24 Heures du Mans. Alpine est proche (huit dixièmes de seconde). Une séance qui a vu les records des deux catégories LMGTE Pro et LMGTE Am tomber.

À 19 heures, c’est Tristan Gommendy sur l’Oreca 07 - Gibson #30 de l’équipe Duqueine Team qui prenait la piste en premier. Il menait un peloton compact. Car la séance qualificative - qui permet de déterminer les concurrents retenus pour l’Hyperpole qui se tiendra demain - ne dure qu’une heure. Alors on s’est pressé en piste. On pointait rapidement plus de 50 voitures sur le tarmac sarthois… mais une première alerte mettait fin à cette animation. Paul Loup Chatin (Oreca 07 - Gibson #48 Idec Sport) sortait de la piste au niveau du virage du Tertre rouge. Entre temps, Kamui Kobayashi (Toyota GR010 #7 Toyota Gazoo Racing) avait tout de même le temps de signer le premier chrono de référence en 3’26’’279. Une marque qu’on pensait vouée à évoluer, mais ce ne fut pas le cas.

Lorsque la piste redevenait exploitable dans sa totalité - à la fin de la procédure de Full Course Yellow déclenchée par la sortie de Paul Loup Chatin - c’est en LMP2 que les choses bougeaient rapidement. Nyck De Vries (Aurus 01 - Gibson # 26 G-Drive) prenait le commandement après 20 minutes de séance avec un 3’29’’523, rapidement amélioré par Louis Delétraz (Oreca 07 - Gibson # 41 Team WRT). À 20 minutes de la fin de séance, Antonio Felix Da Costa passait en 3’29'144 (Oreca 07 - Gibson # 38 Jota) et prenait le commandement. En 3'28''807 dans le tour suivant, il améliorait et sécurisait la tête du LMP2. 

En catégorie LMGTE Pro, le record du tour de la catégorie tombait. La boucle infernale réalisée par Gianmaria Bruni en 2018 (il avait bénéficié de trois aspirations pour signer un 3’47’’504) était balayée consécutivement par James Calado (Ferrari 488 GTE EVO # 51 AF Corse), Kevin Estre (Porsche 911 RSR - 19 # 92 Porsche GT Team) puis Daniel Serra (Ferrari 488 GTE EVO # 52 AF Corse). La nouvelle référence : 3’46'011.

Le LMGTE Am a vu un nouveau record en 3'48''620 signé par le pilote français Julien Andlauer, connaisseur des lieux. Il s'est imposé en 2018 dans la catégorie. À l'issue de la séance qualificative, on pointait deux Porsche en tête. La première Ferrari complétait le trio de tête, la meilleure Aston Martin est sixième. 

PHOTO 1/5

Top 5 classement général

Toyota GR010 - Hybrid # 7 Toyota Gazoo Racing / Mike Conway - Kamui Kobayashi - Jose Maria Lopez - 3'26''279
Alpine A480 - Gibson  # 36 Alpine Elf Matmut / André Negrão - Nicolas Lapierre - Matthieu Vaxiviere - 3'27''095
Toyota GR010 - Hybrid # 8 Toyota Gazoo Racing / Sébastien Buemi - Kazuki Nakajima - Brendon Hartley - 3'27''671
Glickenhaus 007 LMH  # 708 Glickenhaus Racing Usa / Luis Felipe Derani - Franck Mailleux - Olivier Pla - 3'28''256
Oreca 07 - Gibson  # 38 Jota / Roberto Gonzalez - Antonio Felix Da Costa - Anthony Davidson - 3'28''807

LMP2

Oreca 07 - Gibson  # 38 Jota / Roberto Gonzalez - Antonio Felix Da Costa - Anthony Davidson - 3'28''807

Innovative Car

Oreca 07 - Gibson # 84 SRT 41 / Takuma Aoki - Nigel Bailly - François Hériau - 3'33''538

LMGTE Pro

Ferrari 488 GTE EVO  # 52 AF Corse / Daniel Serra - Miguel Molina - Sam Bird - 3'46''011

LMGTE Am

Porsche 911 RSR - 19  # 88 Dempsey-Proton Racing / Julien Andlauer - Dominique Bastien - Lance Arnold - 3'48''620